AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We might find our place in this world someday ▬ Sean

Aller en bas 
AuteurMessage
Stella A. McAdams
    ~ You know> you miss your Baby S

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
▬ Avatar : Vanessa Hudgens
▬ Crédit : Smiley; LJ && Acide Educoloré
▬ Humeur : Pensive
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: Vanessa Paradis - Divine idylle
Tout le reste:

MessageSujet: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Jeu 2 Avr - 2:04





    Ahh l’insomnie rien de plus terrible que ça surtout quand on a cour le lendemain. Stella n’arrêtait pas de tourner et de retourner dans son lit, pourtant la jeune fille avait eu une journée assez fatigante. Elle c’était tapée trois heures de sport. Au programme, ce trimestre il y avait Baskets, le truc qu’elle n’aimait pas vraiment. Déjà à la base c’était un sport collectif et Stella n’a pas vraiment l’esprit d’équipe puis ça demandé beaucoup d’effort ce qui est un peu trop demandé pour la jeune fille. Enfin au bout d’une heure elle se prit la balle sur le nez et même si la douleur était supportable elle fit un peu de cinéma à fin de partir a l’infirmerie et d’échappé au deux heures suivante, mais bon il ne faut pas trop rêver, l’infirmière mit juste de la crème sur la blessure de la jeune fille puis elle la renvoya aussitôt en cours. Stella fit donc les trois heures de sport imposé et quand elle sortit enfin du gymnase il était l’heure d’allé manger. Encore heureux il n’y avait pas beaucoup de monde qui était dans la file d’attente. Stella prit son iPhone et envoya des texto au peu d’amis qu’elle avait dans son répertoire. Cinq minutes plus tard elle passa sa carte puis prit un plateau. Il n’y avait pas grand-chose d’appétissant aujourd’hui à part un steak haché et des légumes. En dessert la brunette prit un yaourt au fruit et une pomme - Cinq fruit et légumes par jour hein xD – Après s’être bien servit Stella alla s’asseoir à une petite table assez éloigné des autres histoire de manger tranquille. Son ancienne université lui manqué horriblement, d’un côté c’était bien qu’elle y soit rentré car le niveau d’étude était bien plus élevé, mais d’un autre toutes ses personnes riches étaient insupportable à ses yeux. Parfois on aurait dit qu’ils faisaient des concours entre eux, des trucs genre celui qui aura le sac le plus cher ou celui qui seras le mieux habillé aujourd’hui, enfin un truc assez pathétique. Stella n’était pas une fille pourrit gâté, enfin sa mère essayé de lui faire plaisir de temps en temps en lui achetant ce qu’elle voulait mais elle ne roulait pas sur l’or ce qui attristé un peu Maria car elle aurait vraiment aimait pouvoir offrir plus de choses à sa fille. Bref tout cela importé peu pour Stella, tant qu’elle était en bonne santé et qu’elle n’avait pas à se plaindre de sa vie tout allé bien. Puis sérieusement pour devenir comme toutes ses filles de bourge ça ne l’intéressait pas. Tandis qu’elle mangeait Stella jeta des petits coups d’œil au gens qui passé devant elle. Certains la regardait de travers comme d’autres lui souriait. Jusqu'à que Delsey et sa bande lui passe devant en lui jetant des regards noirs. De suite la brunette baissa la tête, ce n’était pas son truc les confrontations a part quand on la poussé à bout. Les filles se mirent à rire, certainement d’ue a une moquerie. Stella s’en foutait royalement à vrai dire. Si elles avaient que ça à faire de leur vie c’était leur problèmes, la jeune fille n’allait pas se prendre la tête pour elles, certainement pas. C’est quand elle entendit une voix masculine qu’elle releva la tête, une personne qui lui était totalement inconnu et qui avait vu toute la scène, apparemment il devait se douter qu’il y avait un truc entre les deux jeunes filles.

    « Pourquoi tu ne dis rien ? »
    « Je n’ai pas envie de rentrer dans leur jeu … Je n’ai plus quatre ans »
    « Oué tu as certainement raison mais bon elles te provoque … »


    Puis le jeune homme partit. Stella n’avait même pas eu le temps d’en rajouté. De toute façon elle n’avait pas a se justifié sur ce sujet. Car au fond elle n’avait rien fait à Delsey et sa bande. Stella regarda l’heure. Il était presque une heure et il était temps de rentrer en cours. Toute l’après midi l’anglais, français et espagnol étaient au rendez vous. C’était bien pratique d’apprendre toute ces langues car la jeune adolescente voulait devenir hôtesse de l’air, un rêve qu’elle avait depuis toute petite. Puis le littéraire elle adorait ça. Bien plus que les maths ou encore la physique, c’était des matières qui lui prenait la tête. La sonnerie retentit ce qui annoncé la fin des cours. Stella ne s’éternisa pas dans la cour ou autre car elle avait deux gros contrôle à préparer. Elle rentra direct à l’internat puis sortit tout ce qu’il lui fal lait pour réviser. Des fiches de toutes les couleurs, stylos, surligneurs et enfin ses classeurs. Ses révisions lui prit toute la soirée tellement qu’elle avait totalement oublié d’allé manger. Il était tout de même 23 heure et Stella devait songer à allé dormir. Elle enfila son pyjama et prit un bouquin car la fatigue n’était pas encore la. Elle s’installa dans son lit et alluma sa lampe de chevet. Elle avait la chance de ne pas encore avoir un coloc’ de chambre du coup elle pouvait veiller autant qu’elle le voulait puis elle n’avait personne sur le dos. Une heure après Stella éteignit la lumière de sa chambre mais elle n’arrivait toujours pas à trouver le sommeil. Elle pensait à prendre des médicaments mais le lendemain elle serait toute ensuqué donc elle chassa vite cette idée de sa tête. Nous en revenons donc à nos moutons, la jolie brune n’arrêter pas de tourner dans son lit. C’est qu’une demi-heure plus tard qu’elle se leva. Si elle n’arrivait pas à dormit autant qu’elle face quelque chose. Elle enfila un débardeur et un bas de survêtement car elle n’avait pas l’intention de se promener dans le lycée en pyjama. Avant de quitté sa chambre elle prit un élastique et rassembla ses cheveux en chignon histoire qu’il ne traine pas sur ses épaules. Stella avait envie de regarder la télé et à cette heure il ne devait avoir personne au foyer alors elle en profita pour ce dirigé vers celui-ci. Heureusement elle avait pensé à prendre son portable car il n’y avait aucune lumière et sans celle de son iPhone Stella serait certainement tombé en faisant un bruit de folie. Une fois arrivé elle s’installa sur le canapé et prit la télécommande. Programme de cette soirée, zapping. Il n’y avait pas grand-chose d’intéressant. Quand elle s’arrêta sur la 6 une présentatrice annonça

    « Bonsoir, il est deux heure du matin et vous êtes sur M6 nous allons vous projeter le programme de nuit … Le film Pulp Fiction puis ensuite 100% mag avec les dernières nouveautés. »


    Hum Pulp Fiction, ça faisait bien longtemps que Stella ne l’avait pas vu. Elle s’installa confortablement sur le divan puis attendit avec impatience le début du film jusqu'à ce qu’elle entende du bruit. Une bouffé de chaleur parcouru tout son corps, a cette instant elle se demandé si elle avait halluciné ou si elle avait bien entendue du bruit. Elle se retourna légèrement puis ajouta doucement.

    « Y’a quelqu’un ? »


    Elle espérait ne rien entendre d’autre car si c’était une blague celle-ci était de très mauvais gout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 25
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Jeu 2 Avr - 21:02


© obssession27;jakeblack


    C'était il y a un peu plus d'une semaine. Une salle d'Anglais, des papiers passant d'une table à l'autre, des rires, le sourire de Stella lui étant adressé... puis cette odeur de fumée, de brûler. L'alarme incendie. Il se rappela avoir eut comme première réaction de regarder sa meilleure amie. Ses yeux ne brillaient plus, ils étaient effrayés. En un tiers de secondes, tout le monde se leva; ce n'était pas un simple essaie. Le professeur d'anglais oublie sa fameuse discipline et donnant tel & tel ordre pour sortir du bâtiment qui prenait feu. Il se levait en se plaçant derrière elle, posant une de ses mains sur sa hanche. Il se rappela aussi son regard inquiet quand elle avait levait la tête vers lui, et le sourire rassurant qu'il lui avait renvoyé alors qu'il avait lui aussi la trouille. Heureusement tout c'était bien passé, aucun blesser, aucun mort... Tous les étudiants de River Side School avaient vu leur bahut brûler devant leurs yeux, alors qu'ils n'étaient que quelques mètres plus loin. A ce moment là, aucun n'avaient prit conscience que ce tragique événement les obligeraient à aller étudiaient dans les mêmes structures que ses enfants de riches, pour la plus part pourri gâter. Et pourtant...
    Dans cette école, Sean et Stella ne s'étaient même pas retrouvé dans la même classe. C'était ça qu'il l'avait gravement gêné, en second lieu. Car le premier problème avait pour nom de code: D.E.L.S.E.Y. Cette fille il l'avait aimé comme un dingue, mais il avait décidé de partir dans une autre université qu'elle pour être avec Stella. Sa meilleure amie, celle qu'il n'aurait voulu quitter pour rien au monde. Il n'était pas encore tombé sur Delsey, soit par hasard -il ne savait pas trop si le mot "chance" aurait été approprié- ou alors peut-être bien qu'elle l'éviter. Après tout, elle était là depuis plus longtemps que lui, elle devait connaitre des recoins qui lui était encore inconnu. Pour le moment il détester l'endroit...
    Bref, pour en revenir au moment présent, il ne réussissait pas à dormir. Et puis d'abord, c'était quoi ce couvre-feu de grand-mère imposé dans les résidences? Ça craignez un maximum là! Vingt trois heures plus aucune lumières, genre ils avaient encore 14 ans. Sean avait beau avoir une belle vie depuis bientôt 8 ans, il ne s'habituerait jamais à cette façon de vivre de richesse. Il ne cesser de tourner & de se retourner dans son lit, et voir son cher -ironique- colocataire dormir comme un loir l'énerva encore plus. Il avait passé une journée merdique de plus. Enfin il les considérait toute comme ça depuis deux semaines alors bon... Et encore d'habitude il voyait Stella le midi, à l'heure du repas au self pour manger mais là, même pas. Par sa faute en plus, il s'était fait collé. Et comme ici rien ne marcher normalement... Il s'y était retrouvé le à 12h30, C'était uniquement par rapport à elle qu'il s'en était voulu d'avoir répondu à ce audit professeur d'histoire. Et qu'elle idée de faire les cours d'histoire avec un homme qui comprend les insulte espagnoles aussi? Non mais vraiment?!
    Au bout d'une demi-heure qui lui parut en durait 30, il se leva de son lit. Il avait l'habitude de dormir torse-nue et ayant dans l'idée de sortir de sa chambre, il prit un tee-shirt bleu basique qui trainer sur un rocking-chair en bois et l'enfila sur lui. Il ouvrit doucement la porte, se coula à l'extérieur et la rapprocha lentement de la fente. Puis un sourire narquois se dessina sur ses lèvres, et il l'enclencha avec tant de force qu'il faillit en faire trembler les murs. Rien qu'en pensant à la tête que devait avoir tirer son cher coloc' a l'interrieur, un petit rire lui vint. Il se dirigea alors vers le Foyer. Il avait beau ne rien connaître ici, il avait vite repéré la salle à grand écran télévisé. En s'approchant de l'endroit il vit de la lumière, passant du bleu au rouge ou au vert. Quelqu'un devait déjà l'avoir allumé. Il y avait donc des gens un tentiné censé de cette endroit. Il s'approcha encore plus regardant par la fente de la porte, et y vit Stella. Un grand sourire se dessina sur son visage, laissant entrevoir ses belles dents blanches. Décidément, il avait cru qu'une autre personne pouvait être normal ici, et c'était elle. C'était bien sa chance. Malgré tout il était content de la savoir ici. Alors qu'il s'apprêter a entrer en lançant un pathétique "Bouh" il entendit du bruit derrière lui. Sachant qu'il aurait des problèmes si il se faisait prendre. Il se baissa, éteignit les lumières et entra dans la pièce ou seuls la télé emmener des rayons à présent.


    « Y’a quelqu’un ? »

    Oh non! Ils allaient tous les deux se faire griller. Pour des nouveaux ici, ça démarrer mal. Il s'approcha à pas feutré, étant conscient qu'il devait l'effrayer mais sachant aussi qu'il n'y avait pas d'autre solution. La distinguant dans la pénombre, il mit se main sur sa bouche. Quel abruti! Il n'aurait pas pu faire pire. Alors qu'elle essayer de crier, il approcha ses lèvres de son oreille et lui murmura:

    « Chut! C'est moi! »

    Il ne prit même pas la peine dans dire plus. Il les fit bouger sur la droite, laissant la télé allumer, quelqu'un allait arrivé et il ne fallait pas qu'il les voit. Il alla donc les amener dans un coin et attendit patiemment, serrant contre lui sa meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella A. McAdams
    ~ You know> you miss your Baby S

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
▬ Avatar : Vanessa Hudgens
▬ Crédit : Smiley; LJ && Acide Educoloré
▬ Humeur : Pensive
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: Vanessa Paradis - Divine idylle
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Ven 3 Avr - 0:54

    Le foyer paraissait vide et pourtant … Quelqu’un était en trin de s’approcher d’elle et Stella flippé un max. Dans le genre courageuse elle était de loin la dernière. La jeune fille avait toujours peur pour un rien, c’était dans sa nature en faite de stresser pour quelque chose qui n’en valait pas la peine. Alors qu’elle entendit des petits bruits de pas Stella se mit à genou sur le canapé en regardant dans la direction de la porte. Elle y voyait une silhouette mais il lui était impossible de savoir qui c’était. Cette personne ce fondé dans l’obscurité de la pièce ce qui fit monté des bouffés de chaleurs à Stella. A ce moment la jeune brune avait envie de se cacher – oui drôle de sensation – mais elle avait tellement peur qu’elle ne voulait même pas savoir qui s’approcher d’elle. D’un autre côté elle se sente vachement ridicule, elle voyait déjà les rumeurs circulé comme quoi c’était une grande trouillarde, car effectivement, pour Stella tous les élèves de cette fichu université adoraient la moquerie alors qua la place de la jeune fille ils seraient dans le même état.

    Cette fameuse personne était maintenant à quelque centimètre d’elle et Stella était toujours incapable de dire de qui il s’agissait. Elle s’apprêtait à hurler quitte à réveiller tout le monde, à vrai dire elle s’en foutait royalement mais la peur l’oppresser tellement qu’elle aurait tout fait pour évacuer ça. A la place quelqu’un lui mit la main sur la bouche et la son cœur bondit dans sa poitrine, elle était sous le choque. Il est vrai que quand quelqu’un agit comme cela on a de suite des pensées négatives, quelle personne assez hautaine avait l’audace d’avoir un tel geste envers la jeune fille. Elle était morte de peur tellement qu’elle ne trouvait pas la force pour se débattre. C’est quand elle entendit un chuchotement assez réconfortent et agréable qu’elle souffla un coup. Elle se disait pas de panique ce n’est que Sean. Mais à ce moment la elle se sentit encore plus honteuse, déjà parce qu’elle ne l’avait même pas reconnue puis avoir peur de lui c’était totalement ridicule. Il faut tout de même avouer que Stella s’attendait à tout le monde sauf a lui.

    Stella ferma les yeux le temps d’une seconde, qu’es qu’elle était contente de le voir ici, soulagé aussi. Pour être franche elle n’avait pas tellement envie de voir du monde ce soir mais Sean c’était Sean, elle était toujours contente de le voir même quand elle avait envie de rester seul sa présence ne la dérangé pas. En plus elle préféré que se soit lui qui lui fasse peur plutôt qu’une autre personne. Quand il lui prit la main elle le suivit dans un petit coin, elle ne comprit pas trop pourquoi il faisait ça. Il devait certainement avoir une bonne raison mais Stella pensé à autre chose. Effectivement si elle avait été dans son ancien lycée rien ne se serait passé comme ça. Déjà parce que le couvre feu était à minuit – voir une heure selon ce qu’il y avait à la télé – puis elle connaissait tout le monde la bas alors elle n’aurait pas eu cette frousse, il faut dire aussi qua cette heure ci tout le monde aurait été dans le foyer, certains devant la télé, d’autre a l’ordi ou encore des groupes de jeune jouant au carte.

    Stella sortit de ses songes quand elle entendit encore du bruit. La elle comprit pourquoi Sean les avaient amenés dans se petit coin sombre. Qui cela pouvait être. La jeune fille se le demander. En même temps le stress était partit, maintenant elle était avec Sean, dans ses bras en plus alors elle se sentait vraiment en sécurité. Même si il ne la voyait pas Stella leva le regard vers lui histoire de le voir. Elle ne l’avait pas vu de toute la journée alors elle pouvait bien s’accorder cette instant. Lui il regardé droit devant, en écoutant les bruits de pas qui se rapprocher. Il n’avait pas trop l’air stresser mais plutôt curieux et impatient de savoir qui c’était. Elle eu un petit sourire et au moment on elle croisa son regard elle entendit une voix masculine et assez âgé. Elle posa alors ses yeux sur cette personne et vit qu’il s’agissait du pion. Apparemment il ne l’ai avait pas vu. Il était plutôt concentré à chercher la télécommande qui était posé sur le divan. A ce moment Stella se rappela qu’elle avait oublié son iPhone sur celui-ci. Elle fit donc de gros yeux en espérant que le vieillard ne le remarque pas. Il prit la télécommande et éteignit la télévisons, avant de partir il ajouta quelques mots.

    « Ah ces jeunes … Ils oublient toujours d’éteindre la télé … »


    Le pion reposa la télécommande puis alors qu’il allé partir Stella eu une soudaine envie d’éternuer. Elle respira un bon coup tout en fermant les yeux. Elle voulait à tout prit éviter de se faire chopé ici avec Sean. Après une bonne minute et plus aucun bruit de pas Stella soupira, il n’avait pas vu son portable ce qui la soulagea. Elle ne se sentait pas d’allé le chercher dans le bureau du proviseur et expliqué pourquoi il se trouvait la, bien qu’elle aurait pu mentir et dire qu’elle l’avait fait glisser dans la journée. Elle sortit de ce petit coin sombre tout en souriant. Elle regarda Sean qui avait l’air dans ses pensées puis elle ajouta en se faisant tombé dans sur canapé

    « Ouf on la échappé belle »


    Elle tapota la place a côté d’elle pour faire signe à Sean de venir près d’elle. Qu’es qu’elle était contente de le voir, oui une journée sans lui était une journée triste et banale pour la jeune fille qui avait apprit à vivre avec son meilleur ami. De plus ici elle n’avait que lui et son frère mais bon depuis qu’elle était arrivé ici elle ne l’avait pas vu une seul fois, pour dire comment il s’intéressait à sa sœur parfois. On ne peut pas dire qu’elle avait cherché à le voir non plus. Stella était autant fautive que lui au final. Elle posa son regard dans les beau yeux de Sean tout en remettant une de se mèches de cheveux derrière son oreille

    « Alors ta journée dans cette université ? … »


    Ajouta-t-elle avec dégoût. Non pas qu’elle ne s’intéressait pas a la journée de son meilleur ami, non, mais plus vite elle sortirait de se trou mieux elle se tiendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 25
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Dim 5 Avr - 15:18


© obssession27;jakeblack
"Quel que soit le lieu,où tu es, j'y ai ma place"


    Bien-sûr, en faisant ce qu’il avait fait, Sean ne s’imaginer pas qu’il ferait autant peur à Stella. Et d’ailleurs quand il avait été assez près d’elle pour voir la panique dans ses yeux, il avait honte et sans voulait de l’avoir effrayé à ce point. Dans d’autre circonstance il aurait été plus « raisonnable » mais là, il fallait qu’il se dépêche s’il ne voulait pas que Stella et lui soit collé pendant une semaine alors qu’ils venaient d’arrivé. Ça ne faisait pas très BCBG. Ils étaient donc dans un coin de la pièce, Stella collé contre lui, sa main sur la bouche si bien-dessiné de sa meilleure amie, ils retenaient leur respirations. Une fois que le pion fut partis, il lâcha Stella et s’autorisa à lâcher un long soupir. Il lui arrivait toujours ce genre de chose extravagante quand il était avec elle, mais ça ne lui déplaisait pas plus que ça. En prenant les précautions nécessaires, ils se détachèrent du coin sombre où ils étaient il y a quelques instants et se dirigèrent vers le canapé. Sean vit Stella reprendre son téléphone et fut soulager lui aussi que l'autre imbécile ne l'ai même pas vu.


    Il ne s’y habituait pas, même les pions ici avaient l’air de sortir de l'université d’Harvard et d’être les amants de la Reine d’Angleterre. Il avait beau vivre dans un monde riche depuis bientôt 7 ans, il ne s’y faisait jamais complètement. Il n’y a pas si longtemps de cela, il avait eut un ultimatum. Un choix. Deux options. D’un côté celui d’allé à River Side avec la fille qui avait prit la plus grande place dans son cœur depuis un bon moment, Stella. De l’autre celui de venir dès le départ dans ce bahut d’enfant gâtés, avec celle dont il était tombé amoureux quelques mois auparavant, Delsey... Il l’avait vu dans la journée, dans la forêt. Et tous ses souvenirs étaient remontés à la surface. Elle avait pleuré, pourquoi ? Elle ne lui avait pas dit, mais il s’était sentit malgré tout coupable. Il ne l’avait jamais complètement oublié de toute façon. Si Sean avait l’air d’être ailleurs c’est parce qu’il repensait à tout ça. A ce qui serait arrivé s’il n’avait pas suivit sa première option mais sa seconde. Il ne voulait pas réfléchir à ça devant Stella, il avait peur de lui faire du mal. Il avait déjà était détestable avec Delsey, autant ne pas tenter de tout gâcher avec Stella en plus. Mais il ne pouvait enlever cette idée de sa tête. Sean se força a ne plus penser à tout ça et adressa un bref sourire à sa meilleure amie quand celle-ci lui proposa une place à côté d’elle. Il alla s’y assoir et à peine il croisa son regard qu’il en oublier toutes ces maudites histoires qui le tracassaient. Ils se voyaient tellement peu, du moins par rapport à avant, depuis que leur fameux bahut avait brûlé. Il avait même appris par quelqu’un d’autre qui plus est, qu’elle s’intéresser à un certain Lucas, un beau brun bien riche apparemment. Il avait vraiment peur de s’éloigner d’elle, peur de la perdre. Comme il avait perdu Delsey. Une fois c’était déjà bien assez. Il décida de ne pas gâcher ce moment avec tout ses belles réflexions et lui souria une seconde fois, cette fois plus franchement, un beau sourire comme y’en a pas cent. Puis lorsqu’elle posa sa question, il se pinça l’arrête du nez avec sa main gauche. D’un air théâtralement dépité.


    « Ennuyante au possible. Je ne t’ai pas croisé une seule fois mais en revanche... Non, non et non, saccage pas tout abruti. Je n’ai pas arrêté de voir ton frère. »

    Il s’installa mieux sur le canapé, s’allongeant vers le bord et laissant assez de place à Stella pour qu’elle puisse faire de même mais entre le dossier et lui. Il adorait prendre cette position & bavarder avec elle toute la nuit, même si il se doutait que cette fois serait différente puisqu’ils ne resteraient pas si longtemps, de peur de risquer de se faire prendre... encore.

    « Et toi ? Comment ça c’est passé ? D’ailleurs, tu as lu le règlement ? Car tu es en train de l’enfreindre là tu sais ?! »

    Il se doutait qu’elle n’allait pas lui décrire sa journée idéale. Stella détester autant ce fichu bahut que lui, si ce n’était pas plus. Il s’était même amuser à croire qu’elle aurait été capable d’étrangler celui qui était responsable de la fermeture de River Side. Même si il se doutait qu’elle ne serait pas capable d’une telle cruauté... quoi que ! Elle en était vraiment malade de ce changement d’école. Il souira de nouveau à cette autre pensée avant de reporter son attention sur elle.


Dernière édition par Sean C. Carlson le Mar 7 Avr - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella A. McAdams
    ~ You know> you miss your Baby S

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
▬ Avatar : Vanessa Hudgens
▬ Crédit : Smiley; LJ && Acide Educoloré
▬ Humeur : Pensive
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: Vanessa Paradis - Divine idylle
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Jeu 9 Avr - 2:08

      Je te donne mon cœur,
      Fait en ce que tu veux
      Brûle le, poignard le
      Mais attention tu es a l'intérieur



    Non mais c’est quoi cette journée pourrie qu’elle avait eu. Quand il lui posa la question elle se rappela de tout et en détail. Le matin elle avait rencontré ce fameux Lucas qui lui avait fait tourner la tête dans tout les sens du terme. Elle le trouvait très charmant mais très détestable aussi. On dit toujours que c’est la beauté intérieure qui compte et bien la sienne n’était pas belle à voir. C’était un égocentrique qui se la pété devant ses potes car au fond il n’y avait que ça qui compté et l’image qu’il pouvait envoyer de lui. Stella détester les gens comme ça, qui ne pensé qu’a leur petite personne et envoyé tout chier sur le passage. Lucas c’était plus l’homme à double personnalité. Celui qui était macho et une fois seul assez sage pour aller draguer les filles modeste. Raaah rien que d’y repenser Stella en eu les frissons et elle préférait passer à autre chose avant qu’elle s’énerve seul et qu’elle gâche ce si beau moment. Mais en repensant à la question elle avait omis une personne, Chanel. Sa colocataire tout aussi désagréable que la rencontre du matin même pire. C’était madame je suis parfaite et rien ni personne n’arrive à ma cheville. Genre de fille tête à claque. Alors que Stella rentrait du docteur sa colocataire l’avait harcelé de question – qui ne la regardait même pas au passage – et qui avait fait monter les nerfs à la belle brune. Si un pion n’avait pas tapé à la porte au bon moment Stella se serait jeté dessus pour la tabasser de coup, lui cassé ses ongles et son nez si parfait. Oui la jeune fille avait une envie folle que Chanel casse ses ongles ou s’en coince un dans la porte. A ce moment la elle rigolerait bien. Tout ces bourge la rendait folle de rage. Néanmoins elle avait croisé l’exception – enfin elle n’en n’était pas sur non plus – Lullaby. Une fille riche mais qui n’était pas comme les autres. Elle était polie sans en faire trop non plus. Une fille normale quoi. En rassemblant tout ça on avait plus de négatif que de positif. Donc Stella avait passé une mauvaise journée, sans oublié qu’elle n’avait même pas vue sa moitié, son frère de cœur, sa raison de vivre … Sean. C’était trop dur sans lui. Il était comme l’oxygène de la demoiselle ou pire une drogue. Elle pouvait faire des crises d’hystérie si elle ne le voyait pas. Sans lui plus rien n’allait dans le petit monde de Stella, tout simplement.

      « Bof … Ce n’était pas ma journée, j’ai croisé un fils de bourge qui adore rabaissait les autres, ma colocataire est une vraie peau de vache. On dirait que tout tourne autour d’elle, d’ailleurs j’ai faillit la frappé … Enfin ça je le ferrais dans la semaine. Puis pour couronné le tout je t’ai même pas vu une seule fois … T’étais ou ? »


    Raaah la curiosité est un vilain défaut et Stella était au courant pourtant elle ne pouvait pas s’empêcher de le questionné sur tout. Après tant d’années Sean devait être au courant. Effectivement c’était un des plus gros défauts de la jeune fille, elle en avait bien d’autre mais celui la dépassé l’inimaginable parfois. En regardant mieux Sean et en plongeant ses yeux dans les siens elle remarqua qu’il n’allait pas bien, du moins qui pensait à un truc qui le tracassait. Même si il lui avait sortit un beau sourire ce n’était pas celui qu’elle aimait, c'est-à-dire le vrai sourire remplie de joie. C’est vrai qu’en étant dans cette école on ne pouvait pas être joyeux mais il y avait un juste milieu et Stella le connaissait trop bien pour savoir qu’il pensait à autre chose. Curiosité quand tu nous tien …

      « T’en ai sur que tout va bien ? … Tu m’a l’air ailleurs »


    Ajouta t-elle. Perdue dans ses songes était la meilleur des expressions pour le décrire en ce moment même. Alors que Stella était en trin de déposé son portable sur la petite table elle vit Sean s’allonger tout en lui faisant une place. A ce moment un magnifique sourire apparut sur le visage bien dessiné de Stella, ce sourire Sean le connaissait car il n’était destiné que pour lui. Elle aimait trop se retrouvé comme ça avec lui car elle avait l’impression d’être dans un cocon et même si la terre s’arrêterait de tournée elle serait en sécurité dans ses bras. Stella prit place à ses côtés toute joyeuse en mettant sa tête sur le bras de Sean et en déposant sa petite main sur le torse musclé de celui ci. Sean dégageais une odeur et une chaleur assez agréable se qui renforçai son impression d’être en totale sécurité. En général quand ils étaient comme ça c’est qu’ils allèrent passés la nuit à discuté. Cette idée embellie encore plus le sourire de la brunette. Les deux jeunes se rattraperont largement par rapport à cette journée ou il n’avait même pas échangé un regard. Puis elle repensa à un truc. Le moment ou son meilleur ami avait cité le nom de son frère. Cameron. Il lui manquait horriblement. Elle ne l’avait même pas vu depuis qu’elle était arrivée ici son si beau visage manqué à Stella. Ce qui était assez normale au fond, c’était quand même son frère. Elle repensait aussi à ce qui lui avait sortit sur elle et le règlement. Stella l’avait bien lu enfin une ligne sur deux et que la première page. Elle c’était contenté de signé le papier et de le rendre a la vie scolaire. La demoiselle n’était pas trop règlement. Elle eu un léger rire puis se justifia au près du beau brun.

      « Non j’ai pas lu le règlement, devrais-je faire attention ? Explique moi, toi qui la lu … »


    Un grand sourire s’afficha sur le visage de celle-ci. Elle adorait le taquiné, de plus elle ne l’avait pas vu aujourd’hui alors bon pour une petite plaisanterie, il n’allait pas en mourir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 25
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Jeu 9 Avr - 12:08


© obssession27;jakeblack
"J'ai envie de... non! J'ai besoin d'être avec toi."


    Sean commencer à se demander si un jour il aimerait cette endroit. Mais à se demander vraiment sérieusement. Au tout départ, il avait pensé que ce serait l'affaire de quelques jours, que Stella exagérer quelque peu les choses & qu'au bout d'un petit moment tout le monde s'entendrait bien dans ce fichu bahut. Mais il s'était fais des idées, de belle idées tiens! La moitié du campus était détestable, et il ne se gêner pas pour l'être en retour avec eux. Il savait que ce n'était pas le meilleur moyen d'arranger les choses mais... il s'en fouter. Royalement! Depuis qu'il avait pris conscience que rien ne s'arrangerait au niveau des rivalités entre les deux "clans", il ne se prenait plus la tête avec ce genre de choses. Ça ne servait à rien finalement, et tant qu'il avait Stella avec lui... Disons qu'il savait relativiser. Ils n'étaient toujours pas séparés, et pour lui, c'était l'essentiel. Il y avait Ashley aussi, qu'il apprécier fortement. Et puis Alex bien-sûr, qui était son meilleur ami masculin, malgré tout, il n'arrivait pas à la cheville de Stella. Sean pouvait supporter bien des choses, après tout il avait déjà tellement vécut, tellement souffert. Mais la perte de cette fille lui serait tout simplement insupportable! Évidement il y avait d'autres motifs de prises de tête: son colocataire désagréable au possible, la présence de Delsey dans les parages... Mais après tout, sans problèmes, la vie serait mortellement ennuyeuse, non? Enfin bref, ressasser tout ça ne servait vraiment à rien. De plus il n'avait pas envie de gâcher ce moment avec Stella, il avait été assez long comme ça d'attendre toute la journée pour la voir. Et dire que si il avait réussit a s'endormir il aurait loupé cette occasion de la voir, et de risquer de se faire prendre dans un endroit interdit a cette heure de plus. Cette réflexion lui arracha une petite pensée sympathique pour Dereck et ses ronflements qui étaient la cause de son insomnie. Mais petite hein! Lorsque Stella lui décrivit sa colocataire, il repensa au fil de la description à une fille pété de thune qu'il avait rencontré dans la journée, enfin rencontré... C'était un bien grand mot. Il avait par mégarde fait tombé son mégot de cigarette sur ses "belles" chaussures rouge pétantes & elle lui avait presque fait une crise pour les trois poussières de cendres qui y était resté. Il avait eut l'intention de s'excuser bien-sûr, mais après l'avoir entendu il avait préféré répondre à sa vanne que de s'aplatir devant cette fille à papa. Il tourna la tête vers sa meilleure amie, arquant un de ses sourcil.

    « Dis moi, ce ne serait pas une grande brune aux grands airs? Shana ou quelque chose dans le genre... ? »

    Si c'était elle, en effet, Stella était vraiment mal tombé. La pauvre, elle qui n'apprécier déjà pas des étudiants initiaux de Magdalen College, elle était tombé sur le gros lot. Il se jura sur le moment de ne plus se plaindre de son colocataire devant elle. Où il était? Hum... dans la forêt? Non. Dans les couloirs? Après tout l'endroit était vraiment grand et il était plausible qu'ils ne se soient pas croisés de la journée. Mais il n'aimait pas lui mentir. Pas qu'il n'y arrivait pas, il savait mentir, plutôt bien même! Mais avec elle, c'était comme un défi qui relevait de l'impossible. Il opta donc pour une réponse large.


    « Je me suis baladé... dans le coin! »

    Minsse, nulle comme réponse. Et si elle devinait qu'il ne lui avait pas sortit la réponse la plus franche? Et si elle le prenait mal? Et si elle penser qu'il avait passé sa journée avec Delsey, elle ne le prendrait sûrement pas bien non-plus? Il ne voulait absolument pas se disputer avec. Elle comme lui n'avait pas besoin de ça, jamais & encore moins en ce moment. Sean savait que Stella était curieuse et il espérait qu'elle n'insisterait pas trop; même si à sa place c'est sûrement ce qu'il aurait fait. Heureusement, elle lui posa une question différente, mais pas forcément plus facile. Aïe, il fallait qu'il trouve une réponse.

    « Euh non non, tout va bien. Puis, je suis avec toi.»

    Ridicule, pathétique, pitoyable... enfin on voit bien le genre hein. Il lui parlerait de Delsey, mais plus tard, pas maintenant. Il savait bien qu'entre les deux jeunes-filles les relations n'était pas vraiment bonnes, et il voulait passer la nuit avec Stella, sans avoir a attaquer les sujets difficiles. Il lui ajouta encore un grand sourire, sans pour autant en dévoiler ses dents; celui là non-plus n'était pas "le" sourire. Tant pis. Il s'entrainerait pour la prochaine fois, au cas où, c'est-on jamais. C'est après cette réponse digne d'un film a l'eau de rose complètement naze qu'il s'était allongé sur le bord du canapé. Laissant à Stella le loisir de faire de même juste à côté de lui. Puis vint le moment ou elle prit la place, sa place, là ou il voudrait qu'elle soit pour toujours. Lorsqu'elle lui adressa son magnifique sourire, il oublia les derniers minutes passées, celle ou il avait essayer de lui cacher quelque chose & qu'il s'en sentait coupable. C'est à ce moment là qu'il lui rendit un sourire, "le" vrai sourire. Celui qu'il n'adressait que rarement aux autres personnes qu'elle. Dans ces moments il... il était heureux, tout simplement. Il allongea son bras, histoire qu'elle puisse s'appuyer dessus et qu'elle y pose sa tête. Il sentit immédiatement son parfum, elle n'en changer pas depuis des années, mais il l'adorait alors il s'en ficher. Il ferma les yeux quelques instants, profitant juste de la bonne odeur qui flotter et de la présence de Stella contre lui. Il resserra très légèrement l'étreinte contre lui avant de rouvrir les yeux. Il mit sa main qui était libre autour de son cou, effleurant la chaine qui s'y trouvait. Il la remonta légèrement pour accéder au S en or que Stella lui avait donné quelques années auparavant. Juste quelques secondes, avant de le glisser de nouveau sous son tee-shirt. C'était un peu le symbole de leur relation, même si il n'en démontrer qu'un seul millième. Après s'être tu pendant quelques instants, il esquiva une petite grimace.

    « Hum... bien-sûr, je peux t'expliquer. Règle n°1, ne pas casser les ongles de sa coloc'. Règle n°2, ne pas traîner dans les salles communes le soir, surtout en présence de personne du sexe opposé. Règle n°3... ne pas faire de bruit après 20h, même si la personne allongé à côté de vous vous embête! »


    A peine avait-il finit sa phrase qu'il se redressa un peu sur le canapé et qu'il commença a la chatouiller au niveau des hanches, un sourire sur les lèvres. Sachant qu'elle était très chatouilleuse et qu'il risquer de se prendre des coups, ou même de se faire prendre lorsqu'elle rirait & crirait trop fort, il avait décidé de ne pas faire durait cela trop longtemps. Mais quand on part, il est toujours difficile de s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella A. McAdams
    ~ You know> you miss your Baby S

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
▬ Avatar : Vanessa Hudgens
▬ Crédit : Smiley; LJ && Acide Educoloré
▬ Humeur : Pensive
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: Vanessa Paradis - Divine idylle
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Ven 10 Avr - 1:52



      Si tous les autres
      mourraient mais que
      cette personne restait,
      je continuerai d'être;
      Si tous les autres survivaient
      mais qu'il disparaissais,
      l'univers me deviendrait invivable





    Finalement qui c’est qui pouvait passer une bonne journée ici a part ses enfants de bourges. Personne, en tout cas pas Stella. Parfois elle se demander pour quoi c’était si dur, elle réfléchissait et ce disait qu’après tout ce n’était qu’une école. Certainement que son caractère devait faire surface quand elle mettait un pied hors de sa chambre et que de voir tout ce monde la répugnait. Sa chambre n’était pas non plus son idylle vu qu’encore une fois elle avait eu beaucoup de chance – Ahh l’ironie – et qu’elle c’était retrouver avec la pire peste de toute l’université. Une espèce de brune qui se croyait parfaite alors qu’elle était loin de l’être. Stella était sur qu’une fois seul dans la salle de bain elle devait parler au miroir croyant qu’il lui répondrait un jour. L’espoir fait vivre. C’était soit ça soit elle chanté sous la douche, dans tout les cas elle avait une voix de crécelle et cela était insupportable pour les petites oreilles de notre chère Stella. Un rire s’échappa quand elle entendit Sean la surnommé Shana. Elle imaginé trop bien la tête de sa colocataire si elle aurait laissé trainer une oreille non loin de la. Elle s’énervait pour un rien et la brunette avait bien compris que Chanel détestait les surnoms. Elle avait entendue s’excitait sur une pauvre personne au téléphone et elle n’arrêtait pas de le reprendre en insistant sur son prénom.

      « Chanel CHANEL … Ca rentre dans ta tête pigeon ! »


    Criait-elle. Stella s’en rappelait parfaitement tellement ça l’avait choqué. A la place de l’interlocuteur elle aurait raccroché, déjà pour l’avoir surnommé de pigeon puis ça devait être désagréable d’entendre à longueur de journée sa voix de chèvre. Tout ça pour dire que Stella était encore tombé sur en cas de plus elle partageait sa chambre.

      « Hum Chanel ! Je crois que si elle continue dans la semaine tu verra du sang sur les murs »


    Comme ça il était prévenu. Stella grimacé en se rappelant qu’a un moment elle devrait rentrer dans sa chambre pour dormir. Elle se demandait même si elle n’allait pas dormir sur le canapé. Peu à peu la jeune fille sortit de ses pensées, elle écoutait Sean qui n’était pas très précis sur l’endroit où il avait trainé toute la journée. Rien qu’en posant son regard dans le sien Stella compris qu’il lui cacher des choses. Après tout il avait le droit à ses secrets. Elle était tout de même la pour lui au cas ou il voudrait lui parler, mais ça pas besoin de lui rabâcher, Sean le savait déjà. Stella avait tout de même sa petite idée. En réalité elle avait cette idée depuis qu’on lui avait annoncé son transfert pour Magdalen College. Elle savait très bien que Delsey se trouvait ici et qu’à un moment ou un autre ils se reparleraient elle est Sean. Stella n’aimait pas trop cette idée car elle avait vu son meilleur ami souffrir et elle ne tenait pas a ce que sa recommence car Delsey avait agit en tant qu’égoïste et jalouse alors qui lui dit qu’elle ne recommencerait pas. Puis il faut avouer que le regard et les moqueries qu’elle lui avait lancées à midi n’avait pas arrangé les choses. Stella ne lui avait strictement rien fait. D’ailleurs la jeune fille a du lui parler deux fois à tout casser dans sa vie alors qu’est ce qu’elle pouvait savoir sur elle, rien. Elle trouvait tout ça très ridicule et stupide. Il était claire pour elle qu’a un moment donné elle en parlerait à Sean, elle ne tenait pas à ce qui retombe dans le piège et qu’il repasse autant de mois à se morfondre sur son sort. Enfin bref elle comprit qu’il n’avait pas forcément envie d’en parler maintenant et à vrai dire Stella non plus donc elle se contenta de sourire et d’avaler ce qu’il lui avait sortit.

      « Si tu le dis … Je veux bien te croire »


    En effet Stella était peut être curieuse mais pas lourde. Un silence s’installa et la demoiselle contempla le beau brun. Il arrangeait la chaine que Stella lui avait passée il y a tant d’années en arrière. Ils étaient encore tout petits quand Ils procédèrent à l’échange. Stella elle aussi avait le médaillon de Sean qu’elle gardait précieusement. C’est simple elle ne l’enlevait jamais, de peur de le perdre. Repenser à son enfance lui fila les frissons. On ne peut pas dire que celle-ci avait était très joyeuse. La perte de son père l’affectait beaucoup maintenant alors quand elle n’avait que sept ans n’en parlons pas. Stella se sentait souvent délaissé bien qu’elle est sa mère son frère et Sean, mais c’était plus fort qu’elle, une partie d’elle était absente, son géniteur l’avait amenait avec lui en haut. Stella sentit la tristesse monté accompagner de larmes – qu’elle interdirait de coulées – Elle secoua alors la tête pour sortir de ses horribles pensées et Sean l’aida quand il la fit rire à propos des consignes. Il lui sortait exactement ce qu’elle voulait faire, du moins par rapport à Chanel. Il n’avait pas tort. Elle avait envie de lui casser ses ongles si bien manucurés. Puis il la taquina sur le fait qu’elle ne devait pas se trouver ici avec lui a une telle heure et encore moins faire du bruit même si la personne a côté était en trin de l’embêter. Elle ne comprit pas de suite mais quand il commença à lui faire plein de chatouille elle poussa un crie tout en rigolant. Elle craignait trop ça plus qu’elle ne l’ai détesté. Mais il avait le droit d’un peu l’embêter à son tour. C’est quand il s’arrêta que Stella mit sa main sur sa bouche tout en ayant un sourire ironique.

      « Ouhh j’ai enfreins la règle numéro trois ! Pauvre de nous on va se faire choper »


    Stella continua à rire mais en silence cette fois ci. Elle reprit sa place près de Sean si confortable car elle n’entendait pas un bruit. Personne n’avait entendue le boucan qu’elle avait fait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 25
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Lun 13 Avr - 18:19


© obssession27;jakeblack
" I Just Wanna Be With You."


    Il y a des événements comme ça. Un jour, tout va bien dans le meilleur de monde. Vous avez tout ce que vous juger nécessaire et vos petites habitudes. Puis le lendemain, sans que personne n’y ai crié garder, tout s’effondre. Vous vous retrouver dans un bahut que vous détester avec tout un tas de gens qui vous sont insupportable, à assister à des cours ennuyant au possible, à changer de rythme de vie, à changer de proches & pour finir vous vous retrouver dans une chambre avec un fils à papa complètement persuader que l’argent fait le bonheur et qui de plus passe sa nuit à ronfler comme une vieille locomotive. Même si l’intéressé en question préfère le terme de « respirer fort » cela n’empêche rien au vacarme qui fait que personne autour n’arrive à s’endormir. Et pourtant Sean en avait essayé des choses : complètement sous la couette, oreiller contre les oreilles, écouteurs d’I-POD à un volume assez poussé... Rien à y faire. Sean & Stella avait des tas de point commun, et malheureusement pour la jeune-fille, celui qu’avoir un colocataire de chambre particulièrement désagréable en était un de plus. De plus, Shana avait l’air d’être la reine des pestes. Et il savait pertinemment que ce n’était franchement pas le genre de fréquentations de Stella et que par conséquent, ça allait faire des étincelles. Il faut dire que lorsque Sean avait accidentellement laissé tomber trois poussières de cendres sur les chaussures rouges pétantes à talon aiguille de la demoiselle, il avait bien cru qu’elle allait le tué rien qu’avec son regard de vipère. Alors l’avoir comme camarade de chambre... merci mais sans façon. Si Sean l’avait comparé avec un personnage des dessins animés Disney, s’aurait sûrement été à la belle mère de Blanche Neige. Ah, non. Shana ne s’appelé pas Shana, le véritable nom de la petite peste en herbe était en fait Chanel. Encore mieux ! Pfff... La galère d’être ici. Et encore, ça c’était son état d’esprit au moment même. Alors imaginer ne serait-ce qu’un peu ce qu’il pense lorsque Stella est loin de lui. Non, il ne faudrait pas entrer dans la vulgarité non-plu. Ce fut à son tour de rire quand Stella lui affirma que si l’autre garce continuer dans ce sens, il y aurait vite du sang sur les murs. Et il savait très bien que de sa part, ce n’était pas seulement de l’ironie. Si elle avait besoin, il n’hésiterait sûrement pas à aller l’aider. Son rire se termina en simple sourire qu’il se recale sur le canapé sans pour autant faire bouger de trop Stella. Il avait fait son mouvement tellement doucement qu’il ne s’en serait sûrement pas aperçut si ça n’avait pas été son propre corps qu’il bouger. Il n’avait pas prit ses précautions pour rien ; en fait il avait peur que sa meilleure amie se redresse à ce moment et qu’elle ne revienne sur lui par la suite. C’était la dernière chose dont il avait besoin à ce moment.

    « Dire que tu vas devoir la supporter encore pendant plus de six mois ! »

    Il avait beau avoir dit-ça pour la taquiner, ce n’était pas si faux ; et quand il en prit conscience, il grimaça. Raah la pauvre. Enfin, les pauvres ! Elle fit mine de lui faire la tête quelques instants mais elle n’avait pas bougé pour autant, c’était déjà ça. Il savait qu’elle faisait semblant, et puis de toute façon même quand c’était pour de vrai, ça ne durait jamais bien longtemps. Sans parler de quelques jours, non, juste de quelques minutes, voir secondes.
    Lui non-plus n’avait pas envie de retourner dans sa chambre, d’autant qu’il était parfaitement bien à cet endroit, avec elle. Mais de toute manière, il n’avait pas l’intention d’y retourner dans un futur proche. Si seulement ils pouvaient camper tout les soirs ici, rien que tout les deux. Mais c’était plutôt risqué en plus de pas vraiment confortable. Alors qu’ils étaient tout les deux là, allongés dans le canapé de cuir rouge, il ne quitter pas le plafond des yeux, bien que son bras soit enroulé autour de Stella, il avait l’esprit quelque peu ailleurs. Sa rencontre d’aujourd’hui avec Delsey l’avait tellement retourné. D’après ce qu’elle lui avait dit, elle regrettait leur séparation & en avoir souffert tout autant que lui ; ce qu’il interpréter comme complètement impensable. Ca avait beau être lui le responsable, elle l’avait quitté d’elle-même et ne lui avait jamais reparlé depuis. Ces souvenirs douloureux remontant à la surface, Sean ferma les yeux avec force, resserrant la pression entre Stella et lui quelques instants avant de se rendre compte de ce qu’il faisait, & pire, qu’il risqué de lui faire mal à la serrer de la sorte. Tout ça était tellement bizarre... Sean ne savait pourquoi il n’en parlait pas des maintenant à Stella, d’autant plus qu’elle n’avait jamais rien dit sur la relation de Delsey & lui, ce qui, il devait l’admettre, l’avait un peu contrarié au départ. Il avait eut une petite envie qu’elle soit jalouse, qu’elle le veuille pour elle toute seule... Eyh ! C’est un garçon après tout. Mais elle avait toujours été la pour lui, il savait qu’il en ferait autant s’il le fallait. Il s’en était toujours voulu ne de pas avoir été à la mort du père de Stella, même si il ne voyait pas comment il aurait pu l’être. Savoir qu’elle avait atrocement souffert et qu’il n’avait rien pu faire pour l’aider lui était insupportable. C’était décidé, il lui en parlerait. Mais pas maintenant, à cet instant, ce qui compter c’était elle, elle & lui. Malgré tout, ce qu’elle lui sortit en réponse à toute ses explications plus nulles les unes que les autres lui serra me cœur quelques instants. Elle n’avait pas dit ça d’un ton franc & sembler presque trouver ça ridicule qu’il ne veuille rien lui dire. Il la comprenait, surtout que ridicule, il l’était. Mais il savait tout aussi bien qu’elle n’était pas du genre lourde et qu’elle attendrait qu’il le veuille pour en parler.


    « Stella?! ... merci. »

    C’était stupide dit comme ça, mais elle comprendrait, il le savait. Elle comprendrait qu’il avait comprit qu’elle avait comprit (Oulà ! Chaud, désolée xD) & qu’elle accepter de lui laisser le temps qu’il voulait pour se décider à lui en parler. Puis de son côté, Sean l’avait vu trainer une fois avec un certain Lucas. Un gosse de riche encore, et il ne comprenait pas que Stella est pu être avec lui ne serait-ce que quelques instants. Quand il les avait vus ensemble c’était de loin, mais il aurait reconnu Stella entre mille. Mais plus tard, il avait revu le jeune brun avec une bande d’imbécile présomptueux et il avait l’air d’être tout sauf ce que Stella apprécier. Bizarre. Enfin c’était la même, elle lui en parlerait quand elle l’aurait décidé. Sean ne supporter pas de voir pleurer Stella, & heureusement ou pas, il ne vit pas que les larmes lui étaient montés aux yeux quelques instants avant qu’il sorte sa blague à propos du règlement. Lorsqu’il la chatouilla, il était trop tard pour qu’il s’en aperçoive, elle riait déjà à grand échos. Il s’arrêta après quelques instants, ne lâchant pas ses hanches, prenant le même air ironique qu’elle en emprunter une voix complètement débile :

    « Oh non ! Nous sommes cuits, adieu Stella. Je t’aimerai toujours. »


    Après ses deux phrases complètement bêtes mais aux quelles ils rigolèrent tout de même, il se tu quelques secondes, espérant franchement que personne ne les auraient entendu et que personnes ne viendrait gâcher ce moment. Aucun bruit. Juste les battements de cœur de Stella que l’on entendait bien tellement le silence était profond. Parfait. Puis il se rallongea tranquillement, souriant de nouveau quand Stella à son tour reprit sa place contre lui. Il tendit la main vers la table basse et attrapa le portable de Stella, l’agitant sous son nez avec un regard interrogateur il lui demanda :


    « Je peux me permettre ? »

    Elle hocha la tête, il regarda d’abord ses photos. La majorité était d’elle & lui. Ensemble ou séparément. Il y en avait pas mal d’Alex aussi, et plusieurs du frère McAdams. Stella dans ses bras, il faisait défiler les photos jusqu’à ce qu’il tombe sur une en particulière. A cet instant, il sortit en appuyant sur le bouton où était dessiner une flèche et reposa l’appareil sur la table, ayant sur son visage un air mauvais quelques instants. Il aimait Stella plus que tout et il ne voulait pas gâcher le moment qu’ils passaient ensemble, mais ça... Il lui fallait quelques secondes pour l’avaler malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella A. McAdams
    ~ You know> you miss your Baby S

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
▬ Avatar : Vanessa Hudgens
▬ Crédit : Smiley; LJ && Acide Educoloré
▬ Humeur : Pensive
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: Vanessa Paradis - Divine idylle
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Mar 14 Avr - 1:34



      Ils ne sont peut être
      pas nombreux à t'aimer,
      mais sois sure que moi,
      je t'aime ...




    Effectivement Stella n’avait pas sentie que Sean avait bougé, il faisait ça bien. De toute façon la brunette était tellement bien à ses côtés qu’elle ne souhaitait pas bouger d’un centimètre. Cette journée lui avait paru affreusement longue et il est vrai qu’elle attendait sa soirée avec impatience pour pouvoir dormir, recharger les batteries et une fois dans son lit rien. Peu être que c’était les nerfs qui la faisait tenir autant de temps. Les nerfs de quoi ? D’être dans cette fichu école. Quand Sean annonça qu’elle devait supporter Chanel encore six mois voir plus elle se sentit démolie, sans force, comme si elle n’avait plus d’oxygène. Cette réaction peut paraître bizarre mais cette université était comme l’enfer pour Stella. Elle ferma les yeux en se rappelant qu’il fallait qu’elle respire et pendant ce cour instant tout défila dans sa tête. C’était un mercredi, le matin. Elle avait cour de math et comme d’habitude elle se trouvait à côté de Sean. Les deux jeunes avaient décidés de ne rien faire, pas étonnant me diriez-vous. Mais ce jour était spécial. Stella était en trin de dessiné un truc indescriptible sur sa feuille de contrôle surprise. De toute façon elle n’avait rien pigé alors autant y gravé quelque chose. Toute la classe avaient fait trop de brouhaha et le prof’ à bout de ses élèves avait décidé de flanquer une punition noter. Le truc qui ne faisait vraiment pas peur à la jeune fille. Elle avait l’habitude des zéros en maths. Elle était persuadé que pour faire Hôtesse de L’air elle n’avait pas besoin de savoir si l’angle d’un triangle était bien de 90°. Elle gribouillé donc sur sa feuille quand elle entendit l’alarme incendie. Elle pouffa de rire, encore un de ces exercices bidon pour voir si les élèves étaient assez rapide. Elle regarda Sean et soupira, lui il avait l’air plutôt inquiet comme s’il savait que ce n’était pas un test puis Stella se concentra et elle sentit une odeur de brulé. Non ce n’était pas possible ? Pas en plein contrôle. La jeune fille avait un regard affolé car elle se retenait de courir dans tout les sens en criant. Elle se demandé tout d’abord si Sean ne serait pas blessé une fois dehors et si elle, elle n’aurait rien ou autre car sa malchance lui joué des tours quand il ne le fallait pas. Elle prit donc son sac, il était hors de question qu’elle laisse ses affaires ici, surtout son iPhone qu’elle avait eu à noël, sa mère avait fait un crédit pour lui offrir alors vous comprenez pourquoi elle y tenait tant et qu’elle ne le lâchait pas. Puis tout en restant prêt de Sean elle sortit toute affolée - intérieurement – La fumée lui irrité le nez et les poumons à présent, elle sortit juste à temps car Stella commençait à toussoté. Et devant ses yeux son lycée flamba. Elle était resté avec son double tout le long, elle était tellement terrifié qu’il était impossible pour elle de s’en séparé. Stella ouvrit les yeux et un frisson parcourut son corps. Non elle n’était pas désorientée, elle savait très bien ou elle était et à son plus grand regret c’était à Magdalen College. Elle ne lui faisait pas la gueule, elle était simplement … détruite à l’idée qu’elle serait la pour six mois.

      « Hum je compte bien squatter le canapé ! Puis je ne tiendrais pas six mois avec elle … ni ici d’ailleurs. »


    Sans le vouloir elle c’était trop dévoiler. Stella ne comptait pas en parler a Sean vu que c’était une simple idée qui avait traversé son esprit, malheureusement elle l’avait vite oublié car Sean était la lui. Elle songé à partir, oui allé dans une autre université, quelque chose de modeste, que sa mère pourrait payer sans mal. Ou les gens ne se prendraient pas la tête. Stella avait pensé à tout ça mais être loin de Sean … Pff non elle préférait mourir. La jolie brune releva le regard vers son meilleur ami, alors lui aussi était perdu dans ses songes. Stella eu un faible sourire en comprenant que quelque chose n’allait pas mais comme elle se doutait au paravent il lui en parlerait plus tard. Peut être qu’il ne se sentait pas de lui dire la vérité pour le moment ou tout simplement qu’il n’en avait pas envie ce que Stella comprenait tout à fait, elle aussi lui cacher des choses, cependant ce n’était pas pour longtemps car Sean était un peu le journal intime de la demoiselle, ou son jardin secret, elle lui confiait tout. Pendant qu’il avait le regard ailleurs elle l’admirer. Comment pouvait-il encore la supporter ? C’est vrai elle lui en avait fait voir des vertes et des pas mures, mais il était toujours la, près d’elle pour quoi que ce soit et elle savait qu’il ne la lâcherait pas. C’est à ce moment la qu’elle se rendit compte qu’elle avait vraiment de la chance de l’avoir, parfois elle pensait même que c’était son père qui l’avait mit sur son chemin, à fin de combler le vide qui laisserait derrière lui. Sean était indispensable à la vie de la jeune fille, pire qu’une drogue. Et tout en sortant un nouveau sourire plein de tendresse elle se rendit compte qu’elle ne pourrait jamais partir d’ici sans lui. C’est pour ca que cette idée était comme une étoile filante, elle apparaissait que trois secondes tout au plus. Stella fit néanmoins une grimace quand elle sentit le beau brun la serait fort contre lui. Elle était toute fine à côté de lui et avait beaucoup moins de force alors quand il la serait comme ça il lui bloqué pratiquement la respiration. Stella savait très bien que c’était affectif et non méchamment. Elle ajouta tout en essayant de respirer

      « Sean tu veux que je meure étouffé ? »


    Après ça elle rigola légèrement, il avait relâché son étreinte sur elle pour que sa respiration sois de nouveau normale. Elle le remercia avec un de ses beaux sourires puis regarda à nouveaux le plafond. Il ne faut pas croire que Stella était indifférente à Delsey. Bien sure qu’elle avait ressentit de la jalousie car du jour au lendemain elle passait beaucoup moins de temps avec lui mais il fallait bien que tôt ou tard il est une copine. La jeune fille ne voulait pas faire son égoïste donc elle n’avait rien dit, puis il faut avouer qu’elle avait peur de le perdre aussi, de s’éloigner. Ca allait vite ces choses la. Stella sortit de ses songes quand son meilleur ami ajouta un merci, elle fronça les sourcils ne comprenant pas ces dernières paroles. Pourquoi la remercier ? Il n’était pas bien et elle n’avait même pas réussis à faire quelque chose pour lui elle leva la tête vers lui tout en gardant son sourire plein de tendresse et elle ajouta avec une voix douce

      « Tu me remerciera le jour ou j’aurais fait quelque chose pour que tu te sentes mieux … »


    Après les rires délurés de Stella les deux se calmèrent à fin de savoir si quelqu’un les avait entendus. Apparemment ce n’était pas le cas, et tant mieux d’ailleurs. Stella se remit à respirer normalement, elle était soulagée de savoir que personne n’approchait. Elle ne se sentait pas de retournée dans sa chambre maintenant. Ni jamais si elle le pouvait. Elle regarda en direction de son portable, Sean avait gentiment demandé s’il pouvait le prendre. Elle hocha la tête, elle n’avait aucun secret pour lui alors cela ne la dérangeait pas. D’ailleurs elle en avait l’habitude. Elle regarda les photos avec lui et un joli sourire s’afficha sur ses lèvres. Ses photos lui rappelaient plein de bon souvenir. La plus part était prise dehors ou à River Side. Puis il tomba sur une photo d’elle et Sober. Son sourire disparu, Non pas par rapport à la photo mais plutôt à la réaction de Sean. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi il ne l’aimait pas. Sober était quelqu’un d’assez protecteur envers Stella, elle avait grandit avec la sœur de celui-ci et Luiziah était à présent la meilleure amie de la brunette. Il ne lui avait jamais fait de mal et il était la quand elle se sentait pas bien et même maintenant qu’il était en froid avec sa sœur il continuait à parler à Stella alors qu’il aurait pu la mettre de côté. En gros Stella lui était reconnaissante d’être la. Elle leva le regard vers son meilleur ami et elle ajouta avec une voix innocente, juste pour savoir

      « Qu’est ce que tu as contre Sober ? »


    Elle ne s’attendait pas à une réponse très explicite, Sean était assez bornée parfois et si il avait décidé que ce soir il ne lui en parlerait pas alors il n’en dirait pas un mot. La jeune fille tenta quand même le coup. Un jour elle devrait bien savoir pourquoi cette rivalité …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 25
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Sam 18 Avr - 14:50


© obssession27;jakeblack
" You're All For Me, You Kwon It."


    Et quand elle prononça ses phrases qui lui étaient dénuées de sens, ou auxquelles il s’efforcer de ne pas en donner, ce fut a son tour de manqué de son oxygène. Il savait que cette université était détestable aux yeux de Stella, même beaucoup plus d’aux siens, pourtant il le haïssait ce fichu bahut. Mais il n’était même pas sûr d’avoir mesuré l’étendue de l’enfer qu’il représenter pour sa meilleure amie, au point qu’elle veuille... partir ? De s’en aller d’ici ? De partir loin de lui ? Il ne supporter jamais d’être loin d’elle longtemps. Il se rappela à ce moment de son deuxième été depuis qu’il vivait avec son père, il avait rencontré Stella depuis un peu plus d’un an et elle était déjà devenue tout pour lui, la drogue dont désormais il ne pouvait se passer. Au bout de trois jours en France, il avait déjà usé son crédit de 30 euros sur son portable, juste pour elle, et son portable était en rade. Il avait alors exigé de son père de rentrer tout de suite et quelques heures plus tard il était dans l’avion en direction de Londres. Sean n’était pas enfant pourrit gâté, il n’avait pas pour habitude de faire des caprices, mais avec son père il n’avait pas vraiment une relation paternelle, même pas de l’affection. Il n’avait donc éprouvé aucun remord à le planter là-bas avec une énième future ex belle-mère. Arrivé en Grande-Bretagne, il n’était même pas repasser chez lui, il avait été chez Stella, bien que l’heure de la nuit soit bien avancée. Il était monté avec elle, allongés dans son lit, il lui avait parlé jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Ce qu’il restait de la semaine de vacances, il l’avait passé avec elle & ça lui convenait parfaitement. Enfin bref, tout ça pour dire que l’idée qu’elle soit loin de lui plus de quelques heures lui était tout simplement impensable.

    « Qu’est-ce que tu entends exactement par ‘ne pas rester ici’ s’il te plait ? »


    Il n’était pas idiot, il avait très bien compris mais il avait quand-même posé la question. Pas pour la faire chiez, juste pour être sûr. Et comprendre, si jamais elle prenait cette idée au sérieux. Il la regarder à présent avec un regard autant interrogateur que suspicieux. Le pire, c’est qu’il savait qu’elle en était tout à fait capable. Si il avait lâché Delsey, si il avait suivit Stella ici à la place ce n’était pas pour la voir partir ensuite. Du moins pas sans lui, il en était hors de question, d’ailleurs la question ne se poser même pas une seule seconde. Mais il pouvait quand-même la comprendre. Niveau colocataire il n’avait pas été gâté mais elle... elle n’aurait pas pu faire pire, et il la plaignait vraiment sincèrement. Parfois la malchance de Stella les mettaient dans des situations compliqués mais la plupart du temps, ça se terminer bien et ils finissaient par en rire. Quelque chose lui disait que cette fois-ci, ce ne serait pas le cas. Puis elle sortit une seconde phrase qu’il considéra comme toute aussi stupide que la première. Le jour ou elle ferait quelque chose pour qu’il se sente mieux ? C’était sûrement une blague ! Si elle savait à quelle point il avait besoin d’elle, si elle savait combien de fois il devrait la remercier pour lui revaudre ne serait-ce qu’un centième de ce qu’elle lui apportait & si elle savait comment grâce à elle il allait beaucoup mieux que si elle n’était pas là, près de lui. Le plus étrange, c’était qu’elle ne semblait pas avoir conscience de tout cela. Elle n’avait même pas l’air de se rendre vraiment compte de ce qu’elle représenter & représenterait à jamais pour lui. & lorsqu’elle releva la tête en sa direction, il avait déjà le regard posé sur elle et d’un air limite choqué. Comme si elle avait dit une des plus grosses bêtises de sa vie, ce qui était en quelque sorte le cas, mais Stella n’avait pas l’air de s’en rendre compte. Arrêtant de la regarder de la sorte, il glissa sa main dans les cheveux légèrement bouclés de la belle brune qui l’accompagnait.


    « Quand est-ce que tu te rendras compte que c’est grâce à toi que je me sens à peu près bien ?

    Il l’avait dit avec un petit sourire et la voix assez basse, pourtant ça ne changer en rien à la sincérité qu’il avait mit dans ses paroles. Il l’embrassa sur le front tendrement avant de regarder de nouveau le plafond, au dessus d’eux. Pensant encore à certaine chose, comme la chance qu’il avait de l’avoir au près de lui. Mais il y a toujours les sujets qui fâchent, pourtant avec Stella ce n’était pas simple d’en trouver. Pourtant tout ce passer à merveille et il y avait le sujet à éviter mit sur le tapis. Sean soupira, pas contre Stella, il comprenait tout à fait qu’elle veuille comprendre, quoi de plus normal ? Non, il soupirait parce que même lorsqu’il était seul avec elle, bien comme pas possible, il semblait être là, à le narguer. Et ce type lui était tout simplement insupportable. Il ne pouvait pas l’encadrer, mais alors pas du tout. Il avait même pensé une fois à poser un ultimatum à Stella. Mais c’était totalement stupide, et il se détester d’y avoir pensé même une seule seconde. Pas qu’il avait peur de croire qu’elle aurait choisit celui qu’il s’amuser désormais à appelé « l’autre » mais parce qu’il savait que ça lui aurait fait énormément de mal. Et c’était la dernière chose qu’il voulait. Mais en même temps ce type lui paraissait tellement... malsain. Il avait toujours l’impression que son premier but était de l’éloigné de celle dont il ne pouvait se passer, de les éloignés eux deux. Il le trouvait faux & il avait sans cesse l’impression qu’il était le seul à voir vraiment clair dans son jeu, quoi qu’Alex partager évasivement son avis. Le pauvre, si il avait été son colocataire à sa place, il ce serait sûrement tirer une balle.


    « Je le trouve mauvais, c’est tout. »

    Réponse brève, réponse sincère. Il n’avait même pas répondu avec de l’énervement, tout bonnement parce qu’il savait se contrôler. Pour faire simple avec une vieille expression de grand-mère : ce mec lui sortait par les yeux. C’était ça. Avec ses airs & tout le reste... En fait Sean n’avait pas tellement d’argument, il le détester point final. Et de toute manière c’était sûrement réciproque. Il y avait aussi autre chose mais dont Sean ne parlerait pas à Stella ; il était jaloux. Sober se montrer protecteur envers Stella, il ne supporter pas ça. Il savait que c’était tout à fait idiot puisqu’il était pareil, il chercher toujours à la protéger de tout, de n’importe quoi et de n’importe qui, il aurait dut être content qu’une autre personne soit la en renfort. Mais non. Ca ne faisait qu’accroitre son haïssement envers lui. Il n’aimait pas aller à l’encontre des désirs de sa meilleure amie mais si il avait eut la possibilité de l’éloigner de Sober, il l’aurait fait sans scrupules. Il le savait & n’en était pas fière, mais c’était le cas. Puis pour lui, s’était une évidence que la personne du débat ne chercher que l’éloignement entre Stella & lui ; et il n’avait pas l’intention de se laisser faire. De toute manière, quand il le voulait, Sean était borné à un point inimaginable. Pour le moment il n’avait quoi que ce soit qui prouver ses idées, il attendrait donc. En espérant que ça ne tourne pas mal. En disant tourner mal, il ne pensait pas au sens mettre son poing dans la figure de l’autre, ça c’était plutôt une bonne fin de son point de vue. Non, une mauvaise fin serait celle où Sober réussirait, ou les deux ne s’adresseraient plus la parole. Et dans ce cas... Sean ne le supporterait pas, il en était convaincu. En fait, ce manque d’Oxygène quelques minutes plutôt, quand il avait comprit la fameuse phrase de Stella, ce n’était pas parce qu’elle était sur lui et qu’elle lui écraser les poumons ni quoi ce que soit. C’était parce que, le temps de quelques secondes, il s’était imaginé qu’elle allait vraiment partir, sans lui. Chose complètement stupide et absurde, mais c’était la véritable explication. Et c’était évident, c’était elle son oxygène. C’était simple et clair à ses yeux depuis un bon moment, sans elle, il ne pourrait pas tenir. Leur relation était spéciale, non pire que ça. Il n’y avait pas vraiment d’amour entre eux, mais Sean ne pouvait pas non-plus qualifier ce qu’il ressentait à l’égard de Stella comme de l’amitié, c’était bien plus fort. Il en avait conscience.

(Désolée, il se passe pas grand-chose, j’essaierai d’actionner plus au prochain post’ !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella A. McAdams
    ~ You know> you miss your Baby S

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
▬ Avatar : Vanessa Hudgens
▬ Crédit : Smiley; LJ && Acide Educoloré
▬ Humeur : Pensive
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: Vanessa Paradis - Divine idylle
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Sam 18 Avr - 23:44



      I'm sure there is heaven
      In place on earth because
      You are my heaven




    Stella regrettait d’avoir prononcer ces paroles. Car d’une elle les avait pensées qu’à moitié puis – sans le vouloir - elle avait blessé Sean. Elle se haïssait pour ça. Elle ferma les yeux quelques secondes. Elle lui en avait parlé qu’elle détesterait être ici, que de voir tous ses enfants de Bourges la rendrait malade mais que quoi qu’il arrive elle resterait avec lui. C’est pour ça que cette idée lui avait tout simplement traversé l’esprit, comme la dernière des solutions. Pour le moment c’était vivable aux yeux de Stella même si elle avait une colocataire insupportable et que pas mal de gens se moquait d’elle. Bon en général elle arrivait toujours à se vengeais car leurs paroles étaient assez blessante parfois. Néanmoins elle se répétait que ce n’était pas son choix et qu’à un moment elle retournerait dans son université puis il faut avouer qu’elle ne se sentait vraiment pas de quitter Sean, rien que de s’imaginer sans lui la rendait affreusement triste et ça lui rappela la période ou il fallait faire le choix des futurs écoles. Stella devait aller à River Side car sa mère n’avait pas les moyens de la mettre ailleurs ce qui l’avait rendus triste au début car elle savait que son frère devait aller a Magdalen ainsi que Sean puis il y aurait aussi Luiziah et Sober la bas. Enfin pour elle le plus gros problème était de l’annoncer à Sean car elle ne savait pas comment il allait réagir puis il fallait le dire, elle ne voulait pas s’avouer qu’elle allait être séparé de lui, ça lui déchiré le cœur. Finalement un après midi elle avait prit son courage à deux mains pour lui annoncer et à sa plus grande surprise il lui annonça qu’il irait dans la même université qu’elle. Au départ elle fut vraiment ravie, d’un coup elle n’avait plus peur de rien puis petit à petit en y réfléchissant elle se rendit compte qu’il faisait une belle connerie car à Magdalen il avait tout pour réussir, il fallait l’avouer puis il aurait continué à vivre son idylle avec Delsey. Sur ce coup la, Stella avait joué la carte de l’égoïsme car jamais elle ne lui avait dis ne fait pas ça tu va le regretter ou encore non vas à Magdalen tout iras bien pour moi. Non elle ne lui avait rien dit de tout ça car elle avait trop peur d’être loin de lui, et pour ne pas avoir prononcé ces paroles elle s’en voulu jusqu’au jour ou ils ont débarqué ici. Elle ouvra les yeux pour le regarder. Elle ne pouvait pas mentir quand il la regarder comme ça ! Et depuis quand elle lui mentait. Stella n’avait jamais fait cela, ça n’allait pas commencer aujourd’hui ! Cependant elle prendrait des pincettes tout en affirmant qu’elle ne partirait pas.

      « Tu sais je m’en suis toujours voulu que tu m’es suivis à River Side … Alors maintenant qu’on est ici je suis assez contente car cette université est la meilleur pour toi … mais pas pour moi … cependant je ne compte pas partir d’ici … pas maintenant »


    Stella espérait avoir trouvé les bons mots pour le rassurer. Elle pensait aussi ses paroles. Puis ça la rendait encore plus malade quand elle voyait qu’a cause de ça Delsey l’avait quitté et qu’il n’avait pas était bien pendant des mois et des mois. Si Stella l’aurait convaincu d’allé a Magdalen peut être qu’il ne serait pas aussi triste, peut être qu’il serait toujours avec Delsey. Stella regarda à nouveaux le plafond car on pouvait lire dans ses yeux qu’elle avait plein de remords. Après tout River Side aurait du être que sa galère à elle. Elle aurait dut laisser tranquille Sean avec ça. Puis même si ils n’auraient pas été dans la même université ils auraient pu continuer de se voir, au final Sean se sentirait certainement mieux. Stella soupira doucement avant d’entendre ses nouvelles paroles alors elle releva à nouveau la tête sans son regard plein de remords, non maintenant il était doux et elle l’avait accompagné d’un petit sourire. Surement qu’il ne voyait pas les choses comme elle. Elle savait qu’ils étaient la l’un pour l’autre et elle n’avait pas tournée sa phrase dans le sens qu’il l’entendait néanmoins ce qu’il pouvait lui dire la rassura car au moins elle ne faisait pas tout de travers. Cette sensation de culpabilité ça lui rappelait le jour elle avait par mégarde perdu la chaine de Sean. Ça l’avait rendue malade tellement qu’elle en avait pleuré toute les larmes de son corps. Pareil elle se sentit coupable de ne pas en avoir prit assez soin, au final elle avait retrouvée le collier dans sa boite a bijoux. Elle l’avait placé la dedans car elle devait se rendre a la piscine et qu’elle avait trop peur de le perdre. Elle fut soulagé en se disant que l’histoire c’était bien fini. Hors dans cette situation elle se demandé si un jour son meilleur ami retrouvera son beau sourire, si il ne fera plus expré parce que tout simplement au fond il n’a pas envie de sourire. En repensant a cette histoire elle eu le tic de vérifier si la chaine était toujours la, autour de son coup. Et elle fut plus soulagée quand elle remarqua qu’elle était à sa place.

      « Le jour ou effectivement tu iras mieux ! »


    Même s’il ne lui avait rien dit elle savait qu’il c’était passé quelque chose dans la journée pour qu’il se sente comme ça. Cela ce voyait sur son visage. De plus maintenant il était contrarié à cause de Sober, elle ne comprenait vraiment pas pourquoi. Encore s’il passerait sa vie à la blessait ou à l’offenser elle comprendrait que Sean ne l’aime pas mais la c’était tout le contraire. Tellement que Sober considéré Stella comme une de ses sœurs. Il l’a protégé contre les gens malsain et faisait tout pour qu’elle se sente mieux ici. Peut être qu’elle ignorait des choses à propos des deux, tant il ne s’aimait pas car ils en sont venue à un sujet qui fâche. Stella n’en savait rien et elle ne fut pas plus renseignée avec la réponse de Sean. Elle avait tellement envie de lui posé des centaines de questions, juste pour savoir, a fin de peut être réconcilié les deux ou au moins évité les sujet qu’il ne faut pas aborder en leur présence. Puis toutes ses petites histoires qui trainaient autour de celui-ci la rendait curieuse et encore plus quand il ne lui disait rien. Mais qu’est ce qu’elle pouvait y faire, rien pour le moment. Elle n’avait pas envie de le soulé avec toutes ses questions ou encore moins de l’énerver. Pas maintenant non car ça finirait mal et Stella n’avait pas envie de se disputer avec la personne qui comptait le plus pour elle. Elle ajouta toute hésitante, d’ailleurs sa s’entendait à sa voix

      « Tu sais il ne m’a jamais rien fait bien au contraire … »


    Pendant cinq petites secondes, elle retenait sa respiration. Elle ne savait pas du tout comment il allait le prendre, elle espérait qu’il ne se fâcherait pas ou qu’il ne comprendrait pas ça de travers. En gros elle avait vraiment peur de le vexer, elle voulait juste le rassurer. Pour qu’il sache qu’il ne lui fera jamais de mal enfin ne jamais dire jamais mais Stella en était quasiment sure. Ce qui était fou dans l’histoire c’est que Sober racontait la même chose à Stella à propos de Sean, il disait qu’elle devait faire attention à lui ou encore qu’elle devait peut être prendre ses distances pour ne pas trop souffrir le jour ou il la laissera tombé. Stella se demandé pourquoi lui disait il tout ça ? Est-ce qu’il savait plus de chose qu’elle ? Pendant un moment Stella se posa des questions. Il est vrai qu’elle voyait moins Sean en ce moment et il lui caché des choses puis il était mal. Elle sentit son cœur s’affoler dans sa poitrine. Il ne pouvait pas lui faire ça ? Non elle le connaissait trop bien et elle savait que Sean ne la laisserait jamais tombé et qu’il n’était pas du genre à lui faire du mal. Ces pensées la tortura tellement qu’elle se dégoutait d’avoir douté de lui pendant deux petites secondes. Apparemment rien ne tournée rond en ce moment chez Stella. Elle le serra avec moins de force que lui contre elle rien qu’a l’idée de le perdre. C’est fou comme ça pouvait la déstabilisé. D’un coup elle se sentit affaiblie tellement que ça lui donnait envie de pleurait bien sure elle ne le fit pas et une fois de plus elle garda ses larmes pour elle. Elle relâcha peu à peu l’étreinte qu’elle avait sur lui en se disant qu’il ne partirait pas. En tout cas pas pour le moment. Et elle lui dit, comme pour être rassuré ou sur que Sober se trompait

      « Sean si j’ai fait quelque chose de mal tu me le dirais ? »


    Maintenant elle attendait sa réponse même si elle l’a connaissait déjà et qu’elle se faisait du souci pour rien. A ce moment même elle ne doutait plus de lui c’était simplement pour se rassurer et se dire qu’elle ne le quitterait jamais.


Pfiou c'est naze ce que je fait il y a des passage qui sont même pas français ... désolé si c'est illisible je me rattraperais au prochains poste promis. En attendant le tien est super. Bon je te dis a vendredi bisouuuus :beatingheart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 25
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Dim 26 Avr - 14:33


© obssession27;jakeblack
Et dans le noir comme dans la lumière,
Je ne verrais que toi.


    Sean s’était toujours douté que Stella s’en voulait, qu’elle considéré que c’était de sa faute si il n’avait pas été dans l’université la meilleure pour ses études et qu’il avait rompu avec Delsey. Mais elle ne lui en avait jamais parlé, alors lui non-plus. Il le savait tout bonnement parce qu’il lisait en elle comme dans un livre ouvert, et que de toute manière, rien que dans le regard si brillant de la belle jeune-femme, on pouvait lire toute ses pensées. Mais pour lui, ça avait été naturel de la suivre, comme si c’était une évidence. Elle l’avait appelé un après-midi en lui demandant de le voir, elle avait l’air stresser, anxieuse. Quelques minutes plus tard, il avait comprit pourquoi. Il n’avait même pas sourcillé, il lui avait juste dit qu’il était d’accord, qu’il viendrait avec elle. Evidement à ce moment là, il n’avait pas songé à la réaction de son père, encore moins à celle de Delsey. Leur avouer à tous les deux futs assez difficiles, surtout à sa petite amie qui devint par conséquent son ex petite copine. Mais il savait que ça en valait la peine. De toute manière, il ne se voyait pas une seule seconde sans Stella, alors à quoi bon hésité. Ca ne servait strictement à rien. Alors il avait été à River Side, avec elle. Mais ça n’avait pas duré autant de temps que ça avait été prévu, à cause de ce maudit incendie qui les envoya tous et toutes dans cette autre université, celle où les gens comme eux n’était pas accepter. Deux semaines, ça faisait deux semaines qu’ils étaient ici, et Sean ne s’était pas sentit aussi bien depuis que maintenant, dans ce canapé, avec Stella. Juste elle & lui. Il n’avait pas baissé les yeux, il fixait toujours Stella avec un air assez sérieux en attendant qu’elle lui explique ce qu’elle entendait par là lorsqu’elle lui avait sortit sa phrase légèrement ambigüe, même si sans effort aucun il avait bien devinait la signification. Il leva les yeux au ciel, faisant mine d’être agacé comme si il lui avait répété à maintes & maintes reprises ce qu’il s’apprêter à lui répondre. Une évidence.

    « Tu n’as aucune raison de t’en vouloir Stella, aucune qui soit valable du moins. La meilleure université pour moi & celle où tu te trouves, je te l’ai déjà prouvé, non ? »

    Puis il lui avait sourit, tout simplement. Ca lui paraissait tellement simple tout ça, leur relation. Sa place était là où elle était, et ça s’arrêter là alors quoi de plus facile à suivre ? Ces paroles pouvait paraitre futiles et un peu too much, mais a ses oreilles ça ne sonnait pas faux. C’était ce qu’il pensait voila tout. Après lui avoir adressait un regard tendre, il resserra un peu son emprise sur elle, l’encerclant complètement de ses bras, comme si... comme si rien. Il avait envie d’être tout contre elle.

    « Je comprendrais que tu es envie de partir, cet endroit représente tout ce que tu déteste. Je ne t’en voudrais pas. Cependant préviens-moi, que j’ai le temps de faire mes bagages. »

    Une fois encore, il lui avait sourit, refermant doucement les yeux. Les mots avaient quand-même étaient dur à sortir. Sa gorge s’était serré mais il avait réussit à n’en rien faire paraître, pour ne pas qu’elle pense qu’il ne pensait pas ses paroles, pour ne pas qu’elle culpabilise encore plus. Il connaissait Stella mieux qu’il ne se connaissait lui-même, et il savait qu’elle était assez impulsive, que si elle décidait de partir elle le ferait. Ca l’effrayer toujours un peu. Dans sa tête à lui, c’était simple : pas d’elle sans lui & encore moins de lui sans elle. Mais parfois il se demandait si pour Stella s’était aussi clair que ça ? Peut-être qu’elle en avait marre de lui ? Peut-être que si elle voulait partir s’était aussi pour ne plus avoir à être autant avec lui ? Non, il fallait qu’il évite de penser à ce genre de chose. La dernière fois qu’il avait sortit ce genre de débilités à Stella, elle avait prit sa comme un manque de confiance et ils s’étaient disputés. Cette situation qui avait été juste l’histoire de quelques jours lui avait été totalement insupportable & l’avait rendu malade. C’était finalement lui qui l’avait appelé, s’excusant à plusieurs reprises, ils s’étaient donné rendez-vous sur un banc au coin de leur rue de résidences et ils s’étaient quasiment jeté dans les bras l’un de l’autre. Il s’était aussi souvent imaginer comme serait sa vie s’il ne l’avait jamais rencontré. Il parait qu’on ne peut pas ressentir de manque quand on ne connait pas la chose ou la personne. Dans ce cas précis, il était sur du contraire. Son avis allait à l’encontre de celui de milliers de gens, dont certains sortant sûrement d’école de psychologie et d’autre en sachant trente fois plus sur la vie que lui, pourtant il n’avait aucun doute. Il était sur de lui. A cent pour cent.

    « Je vais bien Stella, je t’assure. Il y a des hauts et des bas mais dans le principal je ne me porte pas trop mal. Et c’est en grande partie grâce à toi. »


    Il avait toujours peur d’être un peu lourd si il lui disait à quelle point elle était importante pour lui, si il lui affirmer que sans elle il serait complètement perdu. Alors il s’arrêta là et se tut. Quand elle lui répondit au sujet de Sober qu’il ne lui avait jamais rien fait il se pinça l’arête du nez, ne pouvant réprimer un soupir. Ce n’était pas de l’exaspération, il savait que Sober faisait ses coups bien. Mais bien au contraire ? Qu’est-ce qu’elle entendait par là ? Il s’était passé quelque chose entre eux deux ? Non, c’était impossible. Ca ne se pouvait pas, n’est-ce pas ? Il ne pouvait pas avoir de relation ensemble ? Sans qu’elle lui en ait parlé ? Si ? Elle avait dit ça sur un ton tellement innocent... Fermant les paupières avec force, il se força à penser que toutes ses pensées étaient complètement débiles & déplacés. C’était aussi dû au fait qu’il avait perdu Calleigh, a cause de lui qu’il le détester tant. Mais ça il n’en avait jamais trop parlé avec Stella, il savait qu’elle lui répondrait que c’était à cause de leurs disputes incessantes que cette dernière avait du faire un choix, pas a cause de Sober particulièrement. Et dans le fond elle avait raison, ils se détestaient bien avant que Calleigh choisisse Sober plutôt que lui, mais ça n’avait en rien arrangé la situation, bien au contraire. Son mépris à l’égard du jeune-homme n’avait fait qu’augmenter. Et si maintenant il perdait Stella à cause de lui... Il ne le supporterait pas, de toute évidence. En réalité, si Sean le haïssait autant, c’était parce qu’il en avait peur aussi. Et ce n’était pas dans ses habitudes d’être effrayé par quelqu’un, surtout quelqu’un dans son genre. Mais les sentiments, ça ne se commande pas. Pourquoi fallait-il que même dans un moment si parfait, il s’immisce ?


    « Je sais, tu l’apprécie énormément, c’est un chouette type, il t’a souvent soutenu, un mec comme pas dix... Mais je n’y arrive pas, je n’y peux rien. Je suis désolé. »


    Le pire c’est que c’était vrai. Il y a des gens, vous adorez les détester. Là ce n’était pas le cas, parce-que Stella n’aimait pas leur rivalité et que lui n’aimait pas être en désaccord avec elle. Il n’était bien-sûr pas au courant de tout ce que Sober essayer de faire croire à sa meilleure amie, c’était tellement clair pour lui qu’il préféré mourir plutôt que d’être séparé d’elle. Alors qu’il la laisse tomber... Dans un sens, il aurait aimé être au courant pour rassurer Stella, mais d’un autre côté, il aurait immédiatement était mettre son poing dans la tronche de Sober, ce qui n’était pas très positif mise à part que ça lui aurait vraiment fait du bien. Il sentit Stella bouger bizarrement à côté de lui, comme si elle s’affolait pour quelque chose. Son premier reflexe fut de se pencher du canapé pour regarder s’il n’y avait pas d’araignée au sol, le parquet était net et propre. Il tourna alors son attention sur elle à nouveau, arquant un sourcil alors qu’elle lui posait une question qui lui semblait bien étrange.


    « Bien-sûr que non ! Enfin si je te le dirais, mais tu n’as rien fait de mal ! A moins que je ne sois pas encore au courant. Mais... pourquoi tu me demandes ça Stella? »

    Est-ce qu’elle culpabiliser encore au sujet de Delsey ? Ou avait-elle fait quelque chose qu’il ignorait encore pour le moment ? Il n’en savait strictement rien, mais il se rendit bien compte qu’elle était retournée. Son instinct protecteur l’amena à s’inquiéter. Elle n’avait vraiment pas l’air bien, il ne voyait pas souvent Stella pleurait, c’était vraiment très rare. D’ailleurs il trouvait ça bizarre, en général les filles pleurent assez facilement, alors elle qui avait perdu son père qui compté tellement à ses yeux... C’était comme si elle ne voulait pas exprimer ses émotions, garder tout pour elle. Et tout le monde connait les effets dévastateurs que cela peut parfois avoir. Mais il savait quand elle allait mal de toute façon. Il ne détacha pas son regard de sa meilleure amie, pas plus que son étreinte, attendant une réponse à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella A. McAdams
    ~ You know> you miss your Baby S

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 25
▬ Avatar : Vanessa Hudgens
▬ Crédit : Smiley; LJ && Acide Educoloré
▬ Humeur : Pensive
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: Vanessa Paradis - Divine idylle
Tout le reste:

MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   Sam 2 Mai - 23:40



      « Tu te souviens à la maternelle,
      quand tu rencontrais un enfant,
      tu ne savais rien de lui mais dix
      secondes  plus  tard,  tu  jouais
      avec  lui  comme  si  c'était  ton
      meilleur   copain,   parce  qu'on
      te  demandait  rien  d'autre que
      d'être toi même »




    Aucune raison de s'en vouloir, aucune qui soit valable. Cette phrase résonné à nouveau dans sa tête. Ça c'est ce qu'il pensait. Même si c'était Sean le plus touché dans cette histoire Stella avait en quelque sorte partagé sa peine. Ça l'avait rendue triste de le voir anéanti. Il lui était arrivé de ne plus savoir quoi faire pour lui remonter le moral ou le faire pensé à autre chose et le sentiment d'être incapable a le rendre plus joyeux avait était dur pour Stella. Elle se sentait inutile. Le jeune fille se rappelait trop de ce jour ou Sean lui avait annoncé que Delsey l'avait quitté. Ça devait être la deuxième ou troisième – a tout cassé – qu'elle le voyait pleurait. Elle en était restée bête. Au départ elle ne comprenait pas trop pourquoi vu qu'elle s'efforçait a réconforté Sean plutôt qu'a le questionné comme a son habitude mais quand il lui expliqua tout elle fut gênée très gênée puis elle s'en voulait a mort. De le voir comme ça, dans cet état alors qu'il aurait pu évité tout ça la rendait même folle. Une fois seul, elle resta enfermé dans sa chambre en cherchant des solutions, quelque chose pour que tout redevienne comme avant entre eux mais la seul solution qu'elle avait trouvée elle l'avait gardé pour elle car elle ne se sentait pas d'allé a River Side sans lui. C'est a ce moment qu'elle se haïssait au point de ne plus pouvoir se regarder dans la glace le matin et qu'elle se sentit égoïste. Elle n'avait jamais parlée de ses inquiétudes a Sean, d'ailleurs elle ne savait pas pourquoi. Certainement pas qu'elle ne voulait pas le blesser en reparlant de Delsey ou tout simplement parce qu'elle avait peut être peur qu'il change d'avis et qu'il parte pour Magdalen en se rendant compte que Stella avait tout bonnement raison et qu'il passait a côté de quelque chose en la suivant. Mais maintenant qu'ils étaient ici, qu'ils ne pouvaient plus se quittés elle pouvait lui en parlé non ?

      « C'est toi qui le dit que j'ai aucune raison de m'en vouloir, déjà … Est ce qu'elle devait prononcé son prénom ? Elle ne savait pas Tu te sentirais certainement mieux puis peut être que ton père t'en aurait moins voulut … »


    Car au final ce choix avait créer plein de conflit. C'est dans ces moments la que Stella sentait le manque de son père. C'était affreux car elle ne pouvait pas en parler a sa mère, celle ci avait déjà assez de problème puis même si elle se dévouait corps et âmes pour sa fille les deux n'avaient pas forcément une bonne relation. Maria, sa mère, en avait toujours voulut a sa fille d'avoir préféré son mari plutôt qu'elle et même une fois mort Stella n'arrêtait pas de lui en parlé, d'affirmer qu'il était indispensable a sa vie en oubliant trop souvent le fait que Maria était la elle et qu'il ni avait pas que Sean et son père dans la vie. Sans le vouloir elle avait créer une grosse dépression a celle ci qui passait ses journées a boire maintenant. Stella ne savait plus quoi faire il faut dire qu'en ce moment elle comptait un peu trop sur Cameron pour réglé le soucis. Enfin bref elle releva le regard vers son meilleur ami qui lui l'observer depuis un moment déjà. Il est vrai qu'une fois près de lui ou dans ses bras Stella se sentait réconforté et le sourire lui parvenait facilement, cela a tout les coups. A sa dernière phrase elle secoua la tête avec un air exaspéré. Même si elle devait partir dans une autre université elle le ferait certainement sans avertir Sean car elle n'avait pas envie encore une fois de créer autant de problème. Cela lui arracherait le cœur de l'avoir loin de lui elle ne savait même pas si elle arriverait a supporté la situation mais elle préférait d'abord pensé a lui qu'a elle. Puis elle choisirait une école plus modeste qu'elle pourrait payé et quelque chose de près histoire de le voir un minimum. Elle y pensait sans y pensait car elle ne se sentait pas prête a le quitter pour le moment puis le mode de vie lui était encore supportable.

      « Je ne tient pas a partir déjà puis je n'aimerais pas que tu me suive car j'irais dans un endroit qui ne serrait pas fait pour toi … Tu a la possibilité d'avoir le meilleur alors garde le … Ne gâche pas tout simplement pour me suivre … »


    Elle se rendit compte qu'elle avait peut être dit des choses blessante, ce qu'elle ne désirait pas bien au contraire, ce choix la rendait affreusement mal, se voir loin de lui est égal a se voir morte alors Stella était la première triste dans cette histoire mais en même temps elle avait fait l'égoïste une fois, certainement pas deux. Elle vit dans le regard de Sean de la tristesse et de suite elle eu peur qu'il le prenne mal ne comprenant pas tout a fait ses attentions. Elle secoua les mains et s'empressa d'ajouter

      « Je ne veux pas te vexer encore moins te blesser … Ce que je veux dire c'est que je préfère te voir heureux ici et que tu es le meilleur pour ton avenir c'est tout …  »


    Elle fit un petit sourire forcé mais franc. Ces paroles étaient tout le contraire de ce que son cœur lui disait car sans lui la vie serait douloureuse mais dans cette situation la raison l'emportait. Elle baissa le regard tout en soupirant, contre elle. Stella n'arrivait pas a s'exprimer, enfin elle ne savait pas comment lui expliquer ce qu'elle ressentait ses inquiétudes et tout le reste. Comment lui dire qu'il était indispensable a sa vie mais qu'elle voulait que son bien être. Stella passa a autre chose quand il lui parla de son bonheur. Un bonheur qui de temps a autre était éphémère, elle en avait consciente. Par fois elle se disait que l'enfance était la meilleure période a vivre. C'est vrai a cet âge la qu'es qu'on comprend de la vie ? Rien, on est trop petit pour voir la réalité en face. Enfin avec cet état d'esprit Stalla n'aiderait pas vraiment son meilleur ami puis parfois elle en avait marre de se lamenter sur son sort.

      « C'est tout ce que j'espère pour toi ! »


    Stella ajouta ça avec un jolie sourire sincère. Que pouvait-elle lui dire de plus ? Qu'elle serait toujours la pour lui, ça il le savait déjà. Elle pensait qu'il était inutile de lui rabâchait. Puis il faut dire que pour elle c'était évident, elle l'aimait comme … comme elle savait pas, elle n'arrivait pas tellement a définir sa relation avec Sean il lui était indispensable c'est tout et elle ne le laisserait jamais tombé a part si c'est son souhait a lui. Soudain elle le vit changé d'expression, elle comprit de suite que c'était par rapport a Sober. Elle savait qu'il ne l'aimait pas alors pourquoi elle continuait de parler de lui. Une fois de plus elle soupira légèrement – toujours contre elle – On peut dire qu'elle en avait marre de faire des boulettes. En même temps comment expliquer à Sean que Sober était quelqu'un d'important pour elle et qu'avec lui elle se sentait bien. C'était dur pour elle de voir qu'ils ne s'aimaient pas. Néanmoins personne ne passait devant Sean, ça c'était impossible et c'est pour cela qu'elle n'envisageait pas un seul moment qu'il pensait le contraire, ou plutôt qu'il avait peur de la perdre car pour elle c'était un peu … Stupide. Comment pourrait elle s'éloigner de lui, celui qui la faisait vivre ? Impossible pour Stella. Elle fixa c'est beau yeux sans jamais s'en lacer et ajouta très franche

      « Désolé je ne tenait pas a t'énerver mais juste te rassurer en te disant qu'il ne me faisait aucun mal enfin peut être que tu te fais du soucis pour autre chose ? … Bref j'arrête d'être lourde avec ça … »


    Quoi dire quoi faire ? Stella ne savait pas ce que ressentait exactement Sean et sa l'attristait vraiment. En attendant elle arrêta d'en parler pour ne pas l'énerver plus. Cela ne l'empêchait pas d'avoir plein de questions a lui poser mais pas maintenant. Effectivement Stella voulait comprendre mais encore une fois elle ne voulait pas être une de ses filles lourdes qui prend la tête aux mecs. Non c'était pas son truc. Elle préférait attendre qu'il lui en parle. Elle avait toujours son regard dans le sien et la même étreinte sur lui jusqu'à qu'il bouge pour regarder par terre. Au départ elle se demandait ce qu'il se passé mais elle oublia vite quand Sean lui demanda pourquoi elle lui posait cette question. Devait elle lui parler de ses inquiétudes ? Quand même elle ne pouvait pas lui dire tout ce que Sober lui racontait, déjà parce qu'elle n'y tenait pas puis elle n'avait pas envie qu'il s'énerve plus ou qu'il se vexe. Mais c'était quand même son meilleur ami et elle n'avait pas l'habitude de lui cacher les choses. Elle décida alors de tourner ses inquiétudes autrement.

      « Je dis n'importe quoi ce soir … mais j'ai pas envie de te perdre. Cette école est tellement grande, y'a tellement de gens plus intéressant que moi ... »


    Comme elle le disait ce soir elle racontait n'importe quoi. Elle se sentait un peu – beaucoup – honteuse de douté de lui mais elle devait savoir. Histoire de se rassuré. Elle préféra baisser la tête, c'était trop embarrassant pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We might find our place in this world someday ▬ Sean   

Revenir en haut Aller en bas
 
We might find our place in this world someday ▬ Sean
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» WORLD EATERS
» COMICS PLACE : la petite émission
» World Ultimat Wrestling (WUW)
» The world through a plastic lens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ PENSIONNAT :: ▬ Batiment B :: ▬ Foyer-
Sauter vers: