AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une promesse est une promesse... Nihahahaha, me revoilà ! [Sean C. Carlson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kana Ikeuchi
    Kana» Do not touch my heart or I bite YOU !

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 24
▬ Avatar : Reina Tanaka
▬ Humeur : Onegai -____-'
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 26/04/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox:
Tout le reste:

MessageSujet: Une promesse est une promesse... Nihahahaha, me revoilà ! [Sean C. Carlson]   Ven 1 Mai - 16:30

    Oxford... Comment décrire une telle ville en peu de mots pour que vous n'arrétiez pas dès maintenant de lire mon post' en vous disant que c'est ennuyeux a mourir.. Hm. Pluvieux ! Voilà comment on pouvait le décrire. D'accord, au Japon non plus il ne faisait pas très beau, mais cela faisait quand même un paquet de temps qu'elle l'avait quitté le Japon, et au Mexique, il fait bien plus chaud ! Même si la couleur de peau de la jeune femme était loin d'être des plus bronzés, il fallait admettre que ces quelques années sous le soleil l'avait fait tout simplement l'adorer *.* Le froid, ça fait tomber malade et c'est désagréable. Rien de plus èé ! M'enfin, cessons un moment de parler du froid de la ville, et retournons a la vie de notre petite nipponne Kana. Cela faisait maitenant quelques jours qu'elle était arrivée ici. Elle s'était inscrite dans une école qui avait une drôle d'histoire, mais les gens d'ici parle tellement vite qu'elle n'en avait compris que quelques mots : Incendie. Avec un mot comme ça, elle pouvait s'imaginer un tas de trucs, et Kana était du genre a se monter la tête avec rien du tout, alors elle avait décidé de ranger l'histoire de tout ça dans un tiroir de sa tête et de re-demander a quelqu'un qui serait capable de comprendre qu'elle avait du mal a suivre la langue d'ici et qu'il ne fallait pas faire un monologue tout seul sans vérifier qu'elle comprenait bien ce qu'on était en train de lui raconter. Premièrement, les monologues : C'est beauuucoup trop long et deuxièment : C'est vachement ennuyeux ! o.o ' Hanlalala... Je suis encore partie on ne sait ou. =.=

    Bref, Kana avait eut le temps de s'installer dans le pensionnat, mais de ne rien visiter. Elle avait eut son emploi du temps, mais pour qu'elle ait le temps de se faire a l'endroit, elle avait réussit a avoir une journée de tranquilité. C'était grand ici, et une journée ne serait pas assez longue pour qu'elle ait le temps de tout voir. Elle avait passé toute la matinée a monté les escaliers, a en redescendre, a entrer dans des salles, a en sortir... C'est pas que c'était fatiguant, mais quand même un peu ! o.o Elle décida de ne rien faire de son après midi et de trainer dans le parc, de toute façon pour aujourd'hui, elle n'avait aucun cours, alors autant en profiter vu que le soleil de nsembler plus être trop faché et qu'il montrait enfin un petit bout de son nez. Mais avant de sortir dans le parc, elle mit une petite demi heure a trouver son casier pour y déposer quelque affaires... Les chiffres d'ici étaient si bizarre... T____T Oui, bon je vous l'accordre, elle n'avait pas été super attentive au cours sur la langue et les chiffres d'ici, il lui faudrait surement un peu d'entrainement avant de tout bien maitriser. Elle sortit donc de l'établissement se rendant dans le parc. Levant le visage vers les arbres, c'était vraiment vraiment splendide... Faisant un demi tour, elle jetta un nouveau coup d'oeil avant de penser a voix haute :


    " Yattaaa, c'est be... "

    Ahlalalalala... Deja qu'elle avait du mal a marcher droit quand elle marchait normalement, marcher en arrière n'était pas vraiment un très très bonne idée... Elle venait de s'étaler de tout son long. Les fesses dans l'herbe pour son premier jour. Elle est pas belle la vie ? T___T

    " Ittaa T____T ( Aie... ) "

    Elle regarda un peu autour d'elle, personne ne semblait l'avoir vu. Ouf, sa réputation qu'elle avait encore a se faire n'était pas fichu. Pas encore... =___=". Elle se releva vite, et elle sifflota faisant mine de rien, en se frottant les fesses discrètement pour enlever les dernière traces d'herbes qui aurait pu rester. Et elle continua sa route, regardant bien droit devant elle pour éviter toute nouvelle mésaventures. Car oui, si je ne l'ai pas encore mentionnée, Kana attiré la malchance si facilement, ça en devenait effrayant. Toute les grand mères, les piliers, les caniches nain, les bancs mal placés, les bouche d'égout entre-ouverte... Tout ! Dès qu'elle en rencontrait un, elle faisait toujours un chute en se prenant les pieds dedans. A force de tomber sur les fesses, Kana devait les avoirs en acier trempées. Y'avait pas d'autre exliplication.

    Kana aujourd'hui était habillée simplement, pour sa petite taille de toute façon, il n'y avait pas d'autre choix, et le fait aussi qu'elle ressemblait plus a une planche de surf qu'à tout les canons que l'on peut voir chaque jours renforçait un peu tout cela. Bref, aujourd'hui, elle portait un jean d'une jolie couleur bleu, une chemise blanche par dessus laquel elle avait accroché une cravate au hasard. Au hasard vous avez bien lu, car Kana ne sait absolument pas faire les noeuds. Mais la façon dont elle l'avait mise était plutôt sympathique, elle cela lui donnait un style que l'on ne pouvait voir nul part ailleurs. * Encore heureux o.o *. Pour ses cheveux, c'était toujours du grand art *ironie on = p * C'était un espèce de chignon qui ne ressemblait alors pas du tout a un chignon et que pour faire tenir tout ça, Kana avait fourré deux baguettes chinoises, qui dépassait ci et là. Bref, notre petite nipponne était tout bonnement Kawaiii(mignonne) !

    M'enfin, Kana marchait toujours lentement quand au loin, elle vit une personne qu'elle recconnut tout de suite. La raison de sa venue ici. Il avait tellement grandi ! o.o Enfin pour le moment ce n'était qu'une vue de loin, mais c'était comme dire : Whow ! Il devait bien mesurer 4 m 10 ! * 4 mètres ? C'est pas un peu exagèrer ? * Oui bon d'accord un bon mètre quatre vingt dix était plus raisonable, tandis qu'elle peinait pour atteindre le mètre 60 T___T La vie est cruelle parfois. Bizarement, après tout ce temps, elle l'avait tout de suite recconut. Elle avait longtemps réfléchit a la façon dont elle l'aborderait pour lui faire comprendre tout de suite que c'était elle. Mais, elle ne se souvenait de rien maintenant qu'il était tout près T_T. Fichu mémoire de poisson rouge èé !
    Soudain, elle se rappela d'une chose, la premiere chose qu'elle lui avait dites quand elle l'avait rencontrer a la maternelle et qu'en suite ils étaient devenus amis, ce serait parfait, s'il ne se souvenait pas d'elle après ça... Elle sortirait une bonne batte de baseball et lui ferait rentrer trois bols de riz dans le nez avec des baguettes èé !

    Elle s'approcha doucement du jeune homme, et une fois qu'elle fut derrière lui, elle lui tapota le dos, avec un large sourire collée sur le visage :


    " Dit, tu veux être mon ami ? "

    Voilà, c'était la première chose qu'elle lui avait dit le premier jour de son entrée a l'école et ensuite, ils ne s'étaient plus quittées jursqu'à ce qu'elle soit obliger de partir pour le Japon. Mais elle lui avait en quelque sorte promis qu'elle reviendrait le voir, elle avait deja fait une grosse erreur en se rendant au Mexique alors qu'il n'était plus là-bas, mais maintenant qu'elle était là, elle se disait que c'était parfait, que si Sean était là, et bien qu'elle serait heureuse. Elle aurait tenu sa promesse, et elle l'aurait retrouvée après tout ce temps pour voir ce qu'il était devenu. Sean était toujours de dos, et elle attendait une réponse de la part de celui-ci.

    Et si il ne la recconnaissait pas hein ? T____T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 24
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: Une promesse est une promesse... Nihahahaha, me revoilà ! [Sean C. Carlson]   Mar 5 Mai - 20:17

    Sean ne compter plus les semaines, ni les jours & encore moins les heures de cours depuis qu’il était arrivé à Magdalen College. Il déprimer déjà assez comme ça s’en avoir à faire de mathématique. Quand il repensait à ses origines, à sa mère, aux galères des pays pauvres, il se haïssait de se plaindre pour ce genre de chose, il trouvait ça minable, pitoyable, pathétique... enfin l’idée et là quoi. Il trouvait ça légèrement déplacé aussi. Enfin bref. Devait sûrement y avoir un grand philosophe du genre de Platon (seul nom du cours de philo’ qu’il est retenu) qui avait sortit une connerie genre « chaque être humain doit se plaindre en fonction de ce qu’il a & de ce qu’il pourrait avoir ». Non ? Ce qui le rendait le plus malade c’était de voir Stella malheureuse, et aussi d’avoir à croisé Delsey, tout était si compliqué. Le fait que leur précédente université est était consumé par le feu représenter en fin de compte bien le fait qu’ici désormais, ce soit l’enfer pour lui et les autres qui venaient de River Side. Mais se plaindre encore et encore ne servirait sûrement à rien, en attendant ça soulage.

    Depuis qu’il était en Angleterre, c’est à considéré plus de 8 ans, il ne cesser de se plaindre du mauvais temps. « Y’r pleut » était passé dans son langage courant alors que « Il fait trop chaud ! » avait disparu depuis quelque temps. Au Mexique là-bas au moins... il ne se passait pas un jour sans qu’il repense à sa vie d’avant, comme il le disait aujourd’hui. Si Stella n’avait pas été là, il n’aurait pas tenu le coup depuis. Aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle, le temps était infect et les parapluies se multipliés sous ses yeux. En passant à côté d’une grand-mère, il ne put réprimer un sourire quand elle sortit une vieille expression qu’il comprit comme « il pleut comme vache qui pisse ici ». Elégant. Habillé d’un jean délavé, de basket bleu légérement décoloré, et d’un sweet-shirt noir à capuche (qui se révélé être très utile par ces temps là), Sean se promener sans but précis, juste comme ça.

    Lorsque Sean entendit cette voix qui lui était si familière derrière lui, il se demanda d’abord si il ne débloquer pas. Après tout, vu les évènements de ses dernières semaines ce n’était pas si improbable que ça. Toujours de dos à la personne dont il ne connaissait toujours pas l’identité, il secoua la tête d’un mouvement vif de gauche à droite. Être en compagnie de Dereck et de tout ces enfants pourri-gâté l’avait vraiment fait péter un plomb. Bref, autant en revenir tout de suite au sujet « la voix » plutôt que de passer un paragraphe à débattre encore de toutes les raisons qui étaient à l’origine de cette perturbation cervicale. Se disant que c’était simplement une fille autant à la ramasse que lui, il se décida à faire un demi-tour avec dans l’idée d’envoyé la déséquilibré gentiment mais clairement. Cependant, il n’avait pas la conviction que cette pensée était la meilleure, la phrase lui rappeler tellement de choses, puis il y avait aussi l’accent, l’intonation... Eyh oh! Calme! On reste sur l’idée que c’est une inconnue déjantée. Pourtant quand il fut de face à la jeune-femme, ce fut comme si ça avait été évident. Ses propres yeux semblèrent doublés de volume et son expression refléter un homme qui avait vu un mort. Pas de mauvais présage dans cette comparaison bien évidement. Alors que ces yeux s’abaisser à une hauteur de règle en-dessous, il faillit se taper le crâne pour se réveillé, à la place, il pinça l’arrête de son nez entre l’index et le pouce de sa main droite. Il releva les yeux mais non, il n’halluciner pas. Enfin apparemment en tout les cas.

    « C’est pas vrai. C’est to... merde si ce n’est pas elle je vais passer pour un déséquilibré. Oh mon dieu ! Et là je parle tout seul. »

    C’était le bouquet, la pompon, la cerise sur le putain de délicieux gâteau au chocolat dont on reprend trois fois une part et qu’on gerbe dans la cuvette des toilettes la demi-heure suivante. Il parlait tout seul. Cette simple fille, enfin qui était japonaise, et qui avait un accent spécial aussi, ah et qui avait dit une phrase plutôt symbolique pour lui, enfin cette simple fille quoi, devait quand-même comprendre l’anglais. Question de logique puisqu’elle venait de lui parler en anglais (pour le jeu bien-sûr xD). A moins qu’elle ne sache dire que cela, mais ce n’est pas forcément très pratique comme simple phrase quand on débarque dans un pays étranger. Ouais, cherchons pas plus loin, elle savait parler et comprendre la langue. Si elle ne lui demande pas à la seconde si il était cinglé, elle irait dans un coin téléphoné à la police pour qu’on l’emmène à l’asile, de gré ou de force. Il en rajouta malgré tout une couche :

    « Vous êtes, enfin tu es... Raaah, est-ce que tu t’appelles Kana ? »


    Tant pis, il se prendra un coup de batte de baseball et se ferait rentrer trois bols de riz dans le nez avec des baguettes. Au point où il en était de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kana Ikeuchi
    Kana» Do not touch my heart or I bite YOU !

avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 24
▬ Avatar : Reina Tanaka
▬ Humeur : Onegai -____-'
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 26/04/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox:
Tout le reste:

MessageSujet: Re: Une promesse est une promesse... Nihahahaha, me revoilà ! [Sean C. Carlson]   Ven 8 Mai - 18:04


    Sean. Cela lui rappelait tellement de souvenirs. Elle avait passé tellement de bons moments en sa compagnie, et elle n’avait rien oublié, rien du tout. Tout était resté gravé comme si elle était partit hier. Pourtant, cela remonté maintenant a pas loin de huit ans, et tout deux, chacun de leurs côté avaient faits un sacré bout de chemin l’un sans l’autre, et redevenir aussi proche qu’ils l’avaient été antérieurement été quelque chose qui ne s’avouer peut-être pas si facile qu’elle aurait put l’imaginé. Même si il ne l’intéressait pas de ce côté-là, il fallait quand même avouer que Sean en grandissant était devenu plutôt mignon. Et le lien qui les unissait été plutôt étrange, il devait sûrement avoir une copine, et l’irruption de Kana dans sa vie lui attirerait peut-être des problèmes… Quoi qu’elle s’en faisait pour rien, expliquer qui elle était pour lui était très simple. Une fois de plus, notre mini brunette se prenait la tête pour rien du tout. Pendant une période assez longue, Sean avait été tout pour elle, son meilleur ami, son confident. Il la soutenait quand celle-ci allait mal et elle faisait de même pour lui. Ils passaient leurs journées ensemble à rigoler, pour un rien bien souvent, mais ça faisait tellement de bien de rire pour un rien… Il avait été le seul qui l’avait considéré comme normal malgré sa différence de culture, sa difficulté à parler l’anglais ((mdr, oui pour le jeu)), et dans la suite il avait été protecteur envers elle. D’ailleurs, maintenant qu’elle y repensait, c’était peut-être pour ça qu’elle s’était découvert une passion pour les arts martiaux, maintenant elle savait se défendre toute seule et n’avait plus besoin de la protection de Sean. OI ! C’était peut-être pour combler le vide qu’avait laisser Sean ! Nop, ça ne pouvait pas être ça, et puis la preuve, maintenant qu’elle était là, et qu’il était là aussi, elle voulait toujours continuer ce sport. Donc ça ne pouvait pas être ça ! Et puis… Être dépendante, ça jamais ! Muhahahahahahahaha. Kana Ikeuchi était une fille qui n’avait besoin de personne.

    Une fille qui a aussi un orgueil démesurée -_____-’
    ((Note: Kana discute avec sa conscience.))
    Eeeeh? Mais n’importe quoi, mon orgueil est pas démesuré et je suis tout a fait normal ! è_é
    C’est vite dit ça.
    Baka (idiote) T_T
    C’est pour ton bien ma belle …
    Tu parles >____> !

    Ensuite, était venu le temps des adieux, les parents de la nipponne ayant de sacré problème, ils avaient du quitté le Mexique et retourner dans leur pays natal : Le Japon. Tout quitter avait été horrible. Car même si Kana était japonaise, toute son enfance, elle l’avait passé au Mexique, aussi étrange que cela puisse paraître, c’était pourtant vrai. Quand elle avait appris la nouvelle, elle avait passé toute sa nuit à travailler. Deux bracelet de cordes, un pour elle, et un pour lui, une manière de lui prouver qu’elle ne l’oublierait jamais si elle ne pouvait un jour tenir sa promesse. Le nœud qu’elle avait fait sur le haut était vraiment compliqué et elle avait sûrement du utiliser plus de cordes pour le réussir, que pour la fabrication de dix échelles. Déprimant ? Non, elle était juste horriblement têtu et elle devait avoir finit cela pour le lendemain avant de partir, et le jour, elle lui avait donné, et lui avait en quelque sorte promis qu’elle le reverrait un jour. Maintenant, elle était là et advienne que pourra ! Elle avait toujours le bracelet autour de son poignet, maintenant qu’elle y pensait, elle se demandait si elle l’avait gardé. Peut-être qu’il l’avait oublié qui sait ! O.o Si c’était le cas, elle sortirait la batte de baseball et les trois bols de riz ainsi que les baguettes, et HOP ! Nihahahahaha, dans le nez.

    Bref, revenons à notre brunette qui attendait maintenant qu’il se retourne, croisant ses bras sur son torse. Elle se rendit compte d’une chose, si il ne la reconnaissait pas, il la prendrait sûrement pour une cinglée et demanderait sur le champ son internement. Mais cette phrase était symbolique, pour elle, comme pour lui, elle devait forcément lui rappeler quelque chose, et puis si l’envie d’appeler l’asile lui prenait encore par la suite, et bien elle dirait qu’elle avait beaucoup trop de mal avec la langue d’ici et qu’elle ne savait pas engager une conversation autrement, avec les chibi-eyes(yeux de chien battu), elle arriverait sûrement a ses fins et tout ce qu’elle avait fait ne serait pas réduit a néant parce que la cause de sa venue ici la prenez pour une aliénée T_T

    Quand il posa son regard sur elle, il fit une tête, et Kana crut une seconde qu’il allait faire une crise cardiaque… Bha quoi, c’était si étrange qu’elle soit là? Elle lui avait fait une promesse après tout, et une promesse est une promesse!


    Logique =___=
    La ferme.
    >____> J’ai honte d’être ta conscience pauvre inconsciente !

    Voila qui est mieux !


    Ensuite il fit un truc bizarre et se pinça l’arrête du nez pour se prouver qu’il ne rêvait pas. Tient, chacun sa méthode, elle pour se prouver qu’elle ne rêvait pas, elle se pinçait le biceps, enfin, ce qu’elle avait. Puis, il prit la parole alors qu’il commençait à reprendre de couleurs. Un léger sourire s’afficha sur ses lèvres, et elle l’écouta parler, elle arqua un sourcil, il était peut-être plus cinglé qu’elle tout compte fait xD

    Kana vint poster sa main devant sa bouche, et ne put s’empêcher de laisser échapper une petit rire, puis il finit par lui demandait la question essentiel, si elle s’appelait Kana. Le sourire qui trônait sur son visage s’élargit un peu plus, et en brandissant son index et son majeur devant elle, elle lui répondit :

    « Kana Ikeuchi en personne ! »

    Abaissant sa main, son sourire trônant toujours sur son visage, elle était tellement contente de l’avoir en face d’elle, et elle avait tellement de chose a lui demandé qu’elle ne savait même pas par ou commencer, elle leva son bras droit, et sa veste descendit de quelques centimètre laissant découverte sa peau pâle et par la même occasion son bracelet de corde, qu’elle avait toujours garder, elle voulait savoir si il l’avait toujours, pour savoir si après tout ce temps, il ne l’avait quand même pas oublier et fourré dans un tiroir de sa mémoire pour ne plus jamais la ressortir. Toujours son sourire sur les lèvres, elle décocha un petit clin d’œil et son sourire s’élargit une nouvelle fois, et puis penchant la tête sur le côté, elle lui dit :

    « Ça faisait longtemps Sean. »

    8 ans… Une éternité. Puis croisant ses bras derrière son dos, elle fit la moue, signe qu’elle réfléchissait, puis levant toujours un peu la tête pour le regarder, car elle devait bien avoir une tête de moins que lui, elle lui demanda en fronçant légèrement les sourcils :

    « Hm, tu parles souvent tout seul devant les autres comme ça ? Imagine si ça n’avait pas été moi. On t’aurait prit pour un fou qui mange trop de bananes. En faite non… Oublie les bananes, on t’aurait pris pour un fou tout court… Quoi que ce que j’ai dit, puisse aussi porter a confusion. Bha, on se fait interner tout les deux t’en dit quoi ? Kana se rendit compte qu’elle venait d’aligner tout ça, sans même prendre le temps de respirer, elle leva quelque peu les yeux au ciel, et se dit : Ok, ok je me tais T__ T »

    Oui, vous l’avez tous compris, notre petite japonaise était un vrai moulin a parole, et ça ne datait pas exactement d’hier. APrès tout, c’était seulement à cause doutes qu’il n’avait pas affirmé que ce fût elle. Elle lui épargnerait le supplice des bols de riez. Elle lui devait bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une promesse est une promesse... Nihahahaha, me revoilà ! [Sean C. Carlson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une promesse est une promesse... Nihahahaha, me revoilà ! [Sean C. Carlson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ PENSIONNAT :: ▬ Lieux Extérieurs. :: ▬ Parc-
Sauter vers: