AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Turn turn & turn around || FREE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Devyn A. Johnson

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 26
▬ Avatar : Kaya Scodelario
▬ Crédit : Zero
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Turn turn & turn around || FREE   Sam 4 Avr - 16:14

    La première chose en ce levant le matin est d’éteindre son réveil. Dans le cas de Devyn, ça avait été de l’envoyer contre le mur. Tout simplement parce que ce bruit a répétition lui donnait encore plus mal a la tête que l’alcool qu’elle avait ingurgité la vieille. Une bonne dose, ouais, mais pas seulement. C’est fou comme il est simple de trouver un sachet d’héroïne de nos jour, ou même n’importe quoi. Le pire, ce sont les vendeurs. Ils sont tous… trop jeunes, trop innocents a la base pour se retrouver au bout d’une ruelle même pas sombre a vous filer un sachet. On a tout de suite envie de les secouer un grand coup et de leur demander comment ils en sont arrivé là, mais finalement c’est pas nos affaires, alors… Ouais, il lui arrivait de prendre quelque chose d’autre que sa simple clope. Mais ça s’arrêtait là. Aucune forme d’addiction n’était venu hanter ses journées, comme l’assure toute bonne pub anti drogue qui se respect. En bref, la vieille, Devyn avait été faire un tour en boite, comme pas mal de fois, elle avait prit quelques verres, et quelques lignes, comme pas mal de fois. Elle avait rencontré un mec tout a fait respectable, peut être trop même, qui l’avait gentiment ramené chez elle sans même rie tenter, c’était d’ailleurs le seul bémol de la soirée, mais bref. Elle c’était alors couchée vers 5 heure, et a 7 heure 30, ledit réveil c’était enclenché. Tant pis, de toute façon c’était la même chose tout les matins. Et puis il fallait bien se lever. Alors, elle passa directement sous la douche histoire de se dégager de la veille. Enfilant, pendant qu’un cachet d’aspirine fondait dans la salle de bain, des collants résilles sous une jupe écossaise plissée, elle y ajouta un tee shirt résolument rock, noir aux motifs d’un blanc psychédélique. Le tout naturellement bien coupé, auquel elle ajouta comme a son habitude une panoplie de sautoirs et bracelet, bref, un style singulier qui lui allai a la perfection, mais qui ne pouvait que lui être propre. Passant une nouvelle fois par la salle de bain pour le reste du programme, elle but son verre d’une traite, sans même un rictus malgré la dégeulassité ( oui, ça se dit pas, même quand même ! ) de la chose. Elle descendit alors en ce dimanche matin pour retrouver son père, lui aussi déjà prêt dans la cuisine.

    Je vous épargne le mais qu’es ce que tu fais déjà debout Dev’, on est dimanche, et autre alors hier soir. Parce que finalement, ça importe peu ! Surtout que la jeune femme ne parlait presque pas le matin, et qu’elle se résignait a répondre par de simple non ou oui, qui convenait a force a Garett. Elle prit alors sa tasse de café, mena une cigarette a sa bouche qu’elle alluma dans la foulé et tira la première bouffé. Hum, bonheur éphémère. Après un petit quart d’heure passé a la table de la cuisine, ou plutôt assise sur le rebord du plan de travail, elle attrapa ses bottes qu’elle commença a enfiler en ouvrant la porte. Alors, errant dans les rues, la question du quoi faire ne se posa même pas a elle. L’évidence se trouvait dans le ciel. Un magnifique soleil, pour une fois, la décida a se rendre vers n’importe quel coin de verdure a peu prêt calme. Après quelques minutes de marche sans but, elle arriva devant le jardin botanique de l’université d’Oxford: soit, ça ferrait l’affaire. Elle trouve un arbre tout a fait a son goût, enfin si on peut avoir du goût pour les arbres, et s’assied a sa source, prenant appuie sur le tronc. La fraîcheur de l’endroit combinée aux rayons du soleil qui venaient frapper sa peau finirent de la convaincre qu’elle avait fait le bon choix. Ouvrant alors le livre qu’elle avait en main depuis qu’elle était sortit de chez elle à la page où elle c’était arrêtée l’avant-veille, elle reprit le court de son récit. Philip Carey en était a ses 17 ans, et déjà pas mal de question en tête. Un ado, quoi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 24
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: Turn turn & turn around || FREE   Lun 6 Avr - 15:35

    Les yeux de Sean se posèrent soudain sur un endroit précis. ''Ne marchez pas sur la l'herbe!'' signaler le panneau rouge et blanc qui était là, planté devant le jardin botanique de l'université d'Oxford. Tout de suite, Sean pensa pour lui même ''Fumez la''. Ce qui lui arracha un petit sourire des plus craquant. De toute façon, les personnes qui venaient ici c'était juste pour s'allonger sur la pelouse ou s'assoir à l'ombre d'un arbre. Et puis d'abord, comment avait fait la personne ayant posé ce fameux panneau pour aller le positionner là ou il était à présent sans marcher dessus? Il n'était pas arrivé là tout seul tout de même? En même temps, c'était un quartier de riches, il ne fallait pas s'attendre à autre chose.
    Il faisait bon aujourd'hui, le soleil éclairer royalement l'immense jardin mais l'air n'était pas trop chaud. Un temps idéal en fait. Et il fallait l'avouer, l'endroit était sympathique, même si pour tout au monde il aurait préféré retourner à River Side, chose qui était littéralement impossible vu que ce fameux bahut si cher à ses yeux était à présent réduit en cendre. Les mains dans les poches de son jean, les lunettes en haut de son crâne, sur sa tignasse & son sweat-shirt gris à moitié ouvert, il se balader sur l'herbe INTERDITE du parc. Il regardait les gens, assis ici & là autour de lui. La plupart lui faisait pitié. C'était des couples qui essayer de montrer au monde entier leur bonheur d'être ensemble, et le plus pathétique était que pour certain d'entre-eux, ce n'était que du cinéma. Il poussa un soupir de lacement avant de poser ses yeux sur une jeune-fille, seule, à l'ombre d'un grand arbre. Il n'était pas devin, il n'avait pas de sixième sens et il ne lisait pas dans les pensées des gens (Twilight oblige xD). Mais cette fille était la seule qui n'avait pas l'air de faire semblant. Il pensa & espéra immédiatement qu'elle était dans le même cas que lui, que Stella et que pleins d'autre: une jeune-femme de River Side se voyant obligé de se retrouver dans ce bahut de médeux. Comme quoi, il n'avait franchement pas de sixième sens...
    En s'approchant encore plus d'elle, il regarda la couverture du livre qu'elle tenait dans les mains. Il l'avait fait discrètement mais pas au point d'être invisible. Pourtant il aurait tout autant pu l'être car elle ne releva même pas les yeux. Le titre du livre lui était inconnu, et comme elle ne le voyait toujours pas, il s'autorisa a faire quelque chose qu'il n'aurait jamais fait en temps normal:


    " L'histoire est bien? "


Dernière édition par Sean C. Carlson le Mar 7 Avr - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devyn A. Johnson

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 26
▬ Avatar : Kaya Scodelario
▬ Crédit : Zero
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Turn turn & turn around || FREE   Mar 7 Avr - 0:23

    En effet, c’est une très bonne déduction, le coup du mec au panneau. En y réfléchissant bien… bon, ils ne font que leur boulot, ces gardiens qui s’amusent a vous traquer, simple jeune plein de rêve, d’envie et d’innocence. Seulement, ce qu’ils peuvent être chiant. Quoi, c’est pas un crime, de marcher sur la pelouse. De toute façon, elle sera jaune au première chaleur, alors autant commencer a l’user dés maintenant ! Et puis ils ont été jeunes, eux aussi. C’est-ce qu’il faut se dire, du moins, ce que Devyn se disait. Elle n’en avait strictement rien a faire, comme de pas mal de chose, mais lorsqu’elle voyait un vieux courser un jeune simplement pour lui débiter un ramassis de menace que le gosse aurait oublier dans la soirée… ça la faisait sourire. Mais là n’est pas la question. Et oui, on peut considéré ce jeune brin comme quelqu’un dénué de sixième sens ( puisque Twilight oblige ^^ ). Tout simplement parce qu’elle n’était pas de ces lycéens vagabonds en quête d’une nouvelle terre promise. Devyn avait bien entendu parlé de ce lycée qui avait brûlé, et avait aussi constaté l’affluence d’étudiant nouveau en un rien de temps, alors oui, elle était au courant. Mais n’avait pas chercher a en savoir plus. Et la guerre qui c’était installée entre les deux… tribus ? Ouais, on va dire ça comme ça, ne l’intéressait pas non plus. Tel que je suis partie, une question s’impose: mais de quoi se préoccupe t-elle, au juste ? De son espace vital, de ses livres, de ses mecs, de ses clopes, et ses, il parait, trop rares amis, et de son père. Point. Enfin, si seulement c’était si simple…

    Oui, parce qu’il y a toujours un moment ou ma super énumération craque pour rajouter un élément. Pas forcément voulut, mais c’est la vie ! Et a ce moment là, c’était apparemment un jeune homme. Elle n’avait pas levé les yeux, mais déjà elle pouvait sentir son parfum masculin prêt d’elle, qui changeait de celui-même de la nature. Mais du moment qu’il ne lui faisait pas d’ombre, peut être était il… tombé amoureux de l’arbre contre lequel elle était assise ! Bah quoi, ça arrive ! Oui oui, y a des gens amoureux des arbres… et d’autre qui grave des choses dessus, qui leurs donnent une importance dans leur vie, bref, je m’éloigne ! Elle aurait pu rester longtemps comme ça, mais le jeune homme, comme le laissait entendre sa voix, laissa échapper quelques mots. L’histoire ? Hum, son livre… La servitude Humaine, les amis. Un pur chef d’œuvre ! Alors elle leva les yeux… ce n’était pas un petit banlieusard dragueur a deux balles, il ne semblait pas non plus malhonnête, même si donner une description physique de la malhonnêteté est assez difficile, bref… elle ferma le livre, laissant tout de même un doigt entre les deux pages où elle c’était arrêté, et se mit en tailleur avant de lui répondre, plissant légèrement les yeux pour le regarder


    « Un enfant face au regard du monde, qui grandit sur les lignes et dans nos esprit, qui se confronte au monde, et a sa noirceur… plutôt pas mal ! »

    Résumé très succinct, mais bon. C’est tout elle. La vie se résume de peu, Devyn aime résumer les choses en peu de mots. Pas besoin de détour. Alors, elle tira la dernière bouffée de sa cigarette, presque désolée d’en arrivé a la fin, la laissant mourir a côté d’elle, sur cette pelouse si précieuse, avant de relever les yeux vers ce jeune homme intriguant

    « Je ramasserais après, au cas où tu serais le fils d’un gardien… on est jamais trop prudent. »

    [Finalement, j'étais inspirée !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 24
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: Turn turn & turn around || FREE   Mar 7 Avr - 16:08

    Non mais c'est vrai que c'est histoires étaient complétement inutiles. Comme si ces vulgaires panneaux aller empêcher qui que ce soit de venir s'installer sur l'herbe bien verte du jardin botanique. Même les gardiens ne remplissaient pas cette tâche. Quoi que, tous ces gosses d'avocats, de politiques & de producteur devaient sûrement obéïr minablement au doigt & à l'oeil de toute ses règles plus stupides les unes que les autres. Ce genre de choses inutiles et complétement débiles rappelé la fois où il avait été au cinéma avec Stella, voir un très bon film d'ailleurs, et qu'ils s'étaient fait virés avant la fin de la séance parce-qu'ils avaient apportés des bonbons qui ne venaient pas du stand du cinéma. Pathétique. Enfin bon, si on part dans ce genre de sujet là, on n'a pas finis...
    Depuis que Sean était arrivé à Magdalen College, il n'avait pas vraiment fait de bonnes rencontres, les seuls personnes avec qui il avait passé quelques bons moments ces deux dernières semaines étaient tous de anciens de River Side School, et il pensait que cette jeune femme ne faisait pas exception, bien que pour l'instant, on ne pouvait qualifier ce moment de "bon". Il avait beau ne jamais l'avoir vu auparavant, dont son esprit il était impossible qu'elle fasse partie de ses fil(le)s à papa qu'il appelé plus souvent "les autres".
    Non non, Sean n'était pas tombé amoureux de l'arbre, il n'éprouvait pas non-plus pour se coin d'herbe une attirance particulière, non. Il était juste seul, avait vu celle à qui il adressait la parole desormais et dont il ne connaissait pas encore le nom, et avant soudain eu envie de lui parler. Ce qu'il avait fait sans retenue aucune, et sans en éprouvait la moindre gêne. Après tout, à quoi bon servait de faire des manières pour adresser la parole à quelqu'un? Si la personne en question était du genre à faire des politesses infinis, ce n'était pas son genre de connaissances amicales. Et encore moins amoureuses.
    Bref, il lui adressa un simple petit sourire quand elle leva la tête vers lui et ne la quitta pas du regard lorsqu'elle se mit dans une autre position pour lui expliquer. L'écoutant plutôt attentivement, il s'assit sous l'arbre, à l'ombre, à côté d'elle en écoutant son court récapitulatif d'un livre de plus de 300 pages à l'écriture minusculement petite. Ce n'était pas trop son genre de roman, il était trop réel donc trop déprimant. C'était le genre de livre ou après tu te posais des tonnes de questions sur l'homme et l'humanité. Pas sa tasse de thé; ce qui ne l'empêcha pas d'hocher la tête quand elle eut finit.


    « C'est pas vraiment mon style de bouquin mais j'ai conscience que ça puisse plaire. »

    Il ne fit même pas attention à son geste lorsqu'elle écrasa ce qu'il restait de sa cigarette par terre, à côté d'eux, sur la si précieuse pelouse, et il ne réalisa que lorsqu'elle lui adressa la parole à nouveau. Il rit un instant avant de lui répondre:


    « Pas de soucis là dessus, mais peut-être sie c'est une ruse destinée à me faire croire que je peux faire de même alors qu'en fait... tu n'es pas la fille du gardien quand-même? »


    Il allongea les jambes et en positionna une sur l'autre. Regardant le soleil qui brillait au dessus d'eux. Les formalités viendraient dans quelques instants, il s'amusait bien pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devyn A. Johnson

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 26
▬ Avatar : Kaya Scodelario
▬ Crédit : Zero
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Turn turn & turn around || FREE   Mar 7 Avr - 17:05

    Elle n’était pas non plus dans le tripe Tu viens d’un autre lycée ? Alors va voir ailleurs, avec un peu de chance, j’y serais ! Elle se fichait royalement du niveau d’étude de tel ou tel bahut, elle avait choisit le sien surtout en fonction de ce que Garett lui avait conseillé, mais également parce que Magdalen College avait en son sein l’un des profs de littérature française les plus intéressant de tout les temps. Autant dire une aubaine qu’elle ne voulait pas manquer. De plus, son carnet scolaire le lui autorisait, et son père n’avait jamais voulut mettre de restriction a l’argent déboursé pour son éducation… surtout lorsque l’on sait que par derrière, ce qui lui a servit de famille pendant la début de sa vie règle la moitié des frais scolaires via le Brésil. Pas besoin d’en savoir plus, elle ne voulait même pas penser au fait qu’elle puisse d’une quelconque façon dépendre d’eux. Non, elle n’aurait pas eut besoin de ça. Mais ça dors sur un compte qui pourra toujours lui servir plus tard, mais ça elle n’en a aucune idée. Ouais, les parents font ça parfois, pour s’assurer de votre vie futur. Ce a quoi Devyn ne voulait pas penser. Pour l’instant, elle se trouvait simplement dans le jardin botanique de la ville, avec une jeune homme a ses côtés. Pas mal, du moins ce qu’elle pouvait voir avec le soleil dans la figure, mais surtout… inconnu. Soit. Restait plus qu’à faire connaissance. C’est là qu’entre en jeu ce que l’on appelle la personnalité, et très franchement, certain en son dénué. C’est presque désolant a voir ! Je ne parle pas de Sean, bien sure. Mais d’un cas… général. Alors le jeune homme prit place a côté d’elle, lui avouant que son livre n’était pas vraiment de ceux qu’il lirait avant de s’endormir. Devyn était du genre a se torde l’esprit pour autre chose qu’elle, a défaut de le faire dans sa vie de tout les jours, mais après, le choix reste a chacun !

    « Comprendre: c’est déjà ça…! »

    Déjà, l’envie de prendre une autre cigarette la tentait. Elle n’était pas accro, encore une fois, mais parfois l’envie d’en enchaîner deux est comme celle de reprendre une deuxième part de gâteau au chocolat: vous savez que c’est pas forcément bien, mais c’est comme ça vous y pouvez rien. Oui, je sais, super comparaison. Surtout que les effets, au final, son ultra différents, mais bon. C’est la première chose qui m’est venue ! Elle entendit alors son rire, comme si elle avait su trouver le point non pas sensible, mais humoristique du jeune homme. Franchement, c’était pas voulut, mais ça fait toujours plaisir ! Alors, lorsqu’il lui demanda si elle était la fille du gardien… elle ne pu s’empêcher de se regarder, puis de le regarder, un air faussement outré au visage

    « J’en ai l’air ?! »

    Qui sait, peut être ledit gardien est il vraiment beau… j’entends pas par là que Devyn se trouve irrésistible, bien qu’elle soit pleinement consciente de ses atouts, mais… voilà quoi ! Et a mon avis, le fille du gardien ne prendrait pas le risque de se fâcher avec papa, a moins qu’elle soit débile. Elle lui adressa alors un faible sourire en coin, se recalant comme il faut contre son arbre


    « Je suppose que tu as un nom… »

    Pas que ça l’intéresse forcément plus que ça mais bon… il avait plutôt l’air sympa, et elle avait envie de faire un break dans son bouquin, et puis il était installé, maintenant. Et dans le genre mec aux dents blanches… ça lui ferrait pas de mal comme compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean C. Carlson
    Sean » Who's afraid pf the big bad Wolf?

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 24
▬ Avatar : Taylor Lautner
▬ Humeur : Envie de pisser alors bon...
Date d'inscription : 29/03/2009

Moi, toujours Moi
Relations:
Jukebox: I'm Yours -Jason Mraz
Tout le reste:

MessageSujet: Re: Turn turn & turn around || FREE   Mer 8 Avr - 15:23

    A vrai dire, Sean avait largement eut la possibilité d’entré directement à Magdalen College sans avoir à faire aucun prêt de quelque somme qu’il soit. Son père avait d’ailleurs très mal prit la nouvelle lorsqu’il lui avait annoncé qu’il suivait Stella à River Side School – appelé « Taudis School » par son paternelle- et il était même heureux de s’en être sorti vivant. Pour son père, c’était une honte total et il avait essayé à mainte et mainte reprise de convaincre son fils d’aller dans une école digne de ce nom ; rien à faire. Sean avait fait un choix et ça s’arrêter là pour lui. Rien qu’à repenser à sa confrontation avec son père lorsqu’il lui avait annoncé, Sean eut un léger frisson & fit une grimace discrète. Imaginer donc la joie de Mr. Carlson lorsque le bâtiment fut consumé par les flammes et que les élèves se retrouvèrent dans celui qui était le bon à ses yeux. Enfin repenser à tout cela ne servait plus à grand-chose a présent, il était là où son père désirer & avec Stella. De plus, il adorait les cours de Français dans ce bahut. Lui qui suivait des études le Lettres, c’était plutôt bien tombé. Bien-sûr il trouvait cette guerre entre les deux « clans » absurdes, surtout que lui ne pouvait pas vraiment faire partie de l’un, ni de l’autre. Malgré tout, il ne se gêner jamais pour répondre aux provocations que certaines personnes dénuaient de sens lui envoyé. Il fallait avouer que sa génération était quelque peu étrange : Sex, Drogue & rock’n roll. C’est bien ça, non ? Plutôt pathétique, il faut le dire. Mais Sean ne vivait pas vraiment dans les règles. Il avait ses études, Stella... et aucunes ambitions. Il détester penser à l’avenir, même si il se rendait compte que cette façon de voir les choses n’était pas la meilleure. Il décida de clôturer son esprit et d’arrêter de songer à se genre de choses qui ne faisait que le faire flipper. Il s’appuya sur ses bras, tendus & positionner légèrement derrière lui. Il ferma les yeux, le visage tourné vers le soleil & laissa les rayons lui réchauffer les joues. Il ne bougea que lorsque la jeune femme lui adressa de nouveau la parole, et encore, il ne bougea que la partie ‘haute’ de son corps, laissant ses jambes étalés devant lui.

    « Ouais, c’est vrai que certaines personnes en sont privé de compréhension. »

    Après quelques courtes secondes, il se demanda si elle n’avait pas mal interpréter sa phrase. C’est vrai que si on la comprenait autrement, on pourrait croire qu’il disait ça en parlant d’elle. Ce qui était complètement faux ! Déjà parce qu’il ne la connaissait pas et qu’il ne pouvait donc pas la juger, et puis il fallait l’avouer, elle n’avait pas l’air de toute ses pauvres filles qui passent leur temps à faire les magasins ou à courir après les beaux-garçons. Elle était plutôt jolie mais elle ne donnait pas l’impression d’en abuser. Cependant, il restait sûr quant au fait qu’elle était de River Side, enfin avant. Ce n’est pas qu’il ne s’autoriser à parler qu’a ceux dans le même cas que lui, d’autant plus que Sean avait l’esprit plutôt ouvert, mais Stella détester littéralement les gens de Magdalen. Ceci ne veut pas dire qu’il s’arrêter là mais bon, tant qu’à faire. [...] Il l’examina quelques secondes avant de décréter avec un air faussement détaché :

    « Ben, puisque tu me poses la question... non. »

    Il avait attendu quelques instants avant de finir sa phrase, prenant plaisir à voir son expression effaré lorsqu’il avait hésité sur la réponse. Bien-sûr, le non était catégorique, si elle était la fille du gardien, il pouvait tout aussi bien être le fils caché de Barack Obama. Il apprécia plutôt son sourire en coin et la regarda se recaler contre son arbre & c’est à ce moment là qu’il se remit face au soleil, refermant de nouveau ses beaux yeux marrons. Il avait vite compris qu’elle n’était pas du genre à balancer un grand sourire pleins de joie au nez des gens qu’elle ne connaissait pas, et pas plus à ceux dont elle était proche. Il le prenait donc dans un bon sens.

    « C’est fort possible en effet. »

    Il n’avait pas lâché ça méchamment, pas plus qu’ironiquement. Il l’avait lâché c’est tout. Il ouvrit une seconde fois les yeux, se tournant face à elle. De toute façon il n’avait aucunement le besoin de bronzer. Il hésita deux petits secondes avant de finir sa phrase suivante mais décida de lui demander si elle venait de River Side un peu plus tard dans la discussion, si celle-ci continuer à se passer bien. Il se résigna aussi à ne pas lui demander de cigarette, après tout s’installer et lui parler sans lui avoir demander son avis était une chose ; lui demander une cigarette alors qu’ils avaient échanger à peine trois mots en était une autre.

    « Moi c'est Sean. Et toi ? Je suppose que t’appeller ‘Fille du Gardien’ ne te plairait pas ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devyn A. Johnson

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 26
▬ Avatar : Kaya Scodelario
▬ Crédit : Zero
▬ identity Pix` :
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Turn turn & turn around || FREE   Jeu 9 Avr - 19:49

    Privé de compréhension ? Complètement. Maintenant, Devyn se comptait elle parmi ces gens, non. Elle avait, avec la plus grande prétention si ça vous amuse de le crois, la plus haute opinion d’elle-même. Pour tout dire, elle savait se juger a sa juste valeur. Alors après, a savoir si celle-ci est élevé, tout dépend du monde. Personne ne vous oblige a avoir la même opinion. Surtout pas, même. Parce que c’est une marque de caractère. Ne pas hésiter a montrer son opposition, ne pas simplement se résigner a rentrer dans les rangs. A ce petit jeux là, on peut dire que la jeune américano-brésillienne était assez douée. Voilà ce qui la poussait a ne pas être comme tout ces fils de riches que l’on pouvait trouver a Magdalena. Voilà ce qui la faisait se trouver dans ce jardin, en ce début de journée, alors qu’elle aurait pu se réveillé sur le divan de n’importe quelle maison du quartier, avec option gueule de bois et vêtements je ne sais où. Bon, on peut pas dire qu’elle se soit réveillée fraîche comme une rose non plus, mais elle s’avouait fièrement anti conformiste. Et pour ce qui est du pathétique de la génération Sex Drogu&Rock’n’Roll… non, là je peux rien dire. Elle en fait partie, même si ce n’est pas pour faire comme les autres. Elle aime sortir, boire, danser, rentrer complètement déchirée si au moins elle c’est amusée. Parce que c’est le seul but qu’elle recherche là dedans, s’amuser. Ni cris d’alerte pour un quelconque monde d’adulte dont elle se sentirait exclus, ni un mutisme dans lequel elle se plongeait pour oublier son passé, son présent, ou son avenir. Non, juste une réelle envie de passer un bon moment, de dérider un peu les personnes et de vivre. Pleinement. Je n’entend pas par là que pour toute bonne jeunesse il faille en passer par là, sûrement pas. Mais pour Dev’… c’était comme ça. Point.

    « Tu sembles avoir une pensée bien arrêtée… c’est pas bon d’en vouloir au monde entier tu sais. »

    Et elle parlait en connaissance de cause. Loin d’être moralisatrice, elle disait juste le fond de sa pensé. Parce qu’elle l’avait haïe, le monde. Oh que oui, lorsqu’elle c’était réveillée a l’hôpital avec le vague souvenir de cette bouteille de bière lui explosant le crâne, elle avait détesté ce monde dans lequel elle avait eu a grandir trop vite, et trop mal. Mais c’était passé. Enfin, elle voulait le croire. Parce que la haine ne pouvait sûrement pas partir comme ça du moins, pas celle qu’elle avait envers eux… Mais le jeune inconnu la tira de ses pensés lorsqu’il avoua qu’elle n’avait pas l’allure de la fille du gardien. Elle ne s’attendait pas a une si longue attente avant une réponse qu’elle voyait déjà négative. Il était… joueur, diront nous. Et ça lui plaisait plutôt !
    Pourtant, elle n’ajouta rien, simplement parce qu’il n’y avait rien a ajouter. Les échanges les plus courts sont parfois les meilleurs, et celui-ci arrivaient a sa fin, alors rien ne servait a Devyn de le faire continuer. Mais si c’était le cas de ce sujet, ce ne l’était pas pour le reste de la conversation, ni même de cette… rencontre. Parce qu’en s’asseyant a côté d’elle, il aurait pu lui donner envie de se lever, et que ce n’était pas le cas. Il l’intriguait même plus qu’autre chose, jouant un léger jeu avec elle qui n’était pas désagréable. Ouais, enfin ils en étaient qu’au début, alors…


    « Pourquoi pas ? Après tout, tu me donneras le surnom que tu voudras ! Mais plus communément, le reste du monde m’appelle Devyn… »

    Elle aurait pu ne rien lui dire. Mais ce n’aurait pas forcément joué en sa faveur, alors Devyn avait préféré ne même pas tenter. Elle posa son regard vers les serres, où un jeune homme en skate qui lui rappelait vague Wade. C’est vrai, elle aurait pu l’appeler, pour passer la journée avec lui, mais ce n’était pas leur genre. Alors si jamais elle voulait le voir, elle irait, mais pour l’instant, elle allait rester là, avec ce Sean. Le skatteur venait de se manger le bitume d’une façon plus que royal. Devyn, afficha un sourire qui aurait pu être un éclat de rire, si elle n’avait pas été elle. Puis elle reporta ses grands yeux bleus sur le jeune homme qui se tenait étendue a côté d’elle.

    [Désolé, pas extra]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Turn turn & turn around || FREE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Turn turn & turn around || FREE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] TURN BY TURN NAVIGATION : Logiciel GPS sous Windows Phone 7 [Démo/Payant]
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [Musical] Spider-Man: Turn off the Dark (2010) - New York
» Spider-Man : Turn Off The Dark
» (Vendue) Rolex Turn O Graph écriture rouge Réf : 116264

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ▬ CITY; :: ▬ Green Spaces :: ▬ University of Oxford Botanic Garden-
Sauter vers: